Agevillage

Label Humanitude : l'équipe labellisée de Roquemaure présente les indicateurs

Projet d'établissement


Partager :

S'engager vers le label Humanitude, 1er label de bientraitance, implique de chercher le chemin de cohérence entre les valeurs affichées et les valeurs produites dans les soins quotidiens, explique Yves Gineste et Rosette Marescotti, les auteurs de l'Humanitude dans les soins.
Label Humanitude, 1er label de bientraitance

Les 5 principes

C'est un rêve qui semble inaccessible, dans la situation des EHPAD aujourd'hui de respecter 7 jours sur 7, 24 heures du 24 auprès des dizaines de résidents accompagnés, de plus en plus poly-pathologiques, ces 5 principes :

  • zéro soins de forces sans abandon de soin : proposer des soins en douceur, apaisés, adaptés
  • respect de l'intimité, de la singularité : respect du domicile, des rythmes de chacun
  • vivre et mourir debout : parce que 20 minutes de verticalité sur 24 heures et l'on ne devient pas grabataire
  • ouverture sur l'extérieur pour accueillir les regards, les énergies et sortir
  • lieu de vie - lieu d'envies : au regard de chaque projet d'accompagnement personnalisé.

Démarche d'amélioration continue de la qualité

Chaque établissement, service à domicile et même hôpital qui le souhaite adhère à l'association qui a créé le label Humanitude, Asshumevie.
Il reçoit le référentiel d'évaluation qui décline 300 critères et indicateurs derrière ces 5 principes.
Année après année, auto-évaluation après auto-évaluation (certains établissement ont utilisé le référentiel du label pour leurs évaluations internes et externes), plans d'actions après plans d'actions, le prendre soin évolue.
Un jour la structure se décide à demander à Asshumevie d'envoyer ses experts (ceux sont des cadres de structures labellisées, des anciens formateurs Humanitude, la chargée de mission d'Asshumevie).
Selon l'atteinte de 80% des critères du label, il est attribué ou repoussé et la structure reste engagée vers le label (Identifiée sur l'annuaire d'Agevillage).
Le label est attribué pour cinq ans. Chaque année les auto-évaluations sont requises et une contre-visite à lieu au cours des cinq ans.

Message d'espoir et de valorisation des équipes

Comme libérées des soins difficiles, des manutentions épuisantes, les équipes se mobilisent et innovent. Les structures témoignent d'impacts médico-économiques : moins de médicaments, d'hospitalisation, d'arrêts de travail... qu'elles vont valoriser dans leur négociation CPOM pour poursuivre cette démarche d'amélioration continue de la qualité et financer la démarche, les plans d'actions et faire connaître l'intérêt du label !

Sans rien lâcher en terme de vigilance. Le label est un acquis qui témoigne de la démarche bientraitante concrète. Mais il est interrogé chaque année !

Reportage ce 13 juin 2017 à l'EHPAD les Lavandines, public hospitalier, à Roquemaure labellisé depuis fin 2016 - voir sa page Facebook.


Accéder aux explications en images, par les équipes, de la déclinaison de ces cinq principes dans le quotiden de la structure. (réservé aux abonnés Agevillagepro)


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.


Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -