Agevillage
  >   Actualités  >     >   Edito : dans le ventre des ...

Edito : dans le ventre des professionnels

SQVT : santé et qualité de vie au travail


Partager :

Au lendemain de la journée internationale des personnes âgées, alors que démarre la Semaine bleue, à la veille de la Journée nationale des aidants ce 6 octobre pour laquelle Agevillagepro vous propose des outils pour animer des ateliers, mini-conférences vers les proches aidants sous-informés... Arte va diffuser ce mardi 3 octobre à 20h50 un documentaire "Burn out dans le ventre de l'hôpital".

L'Assurance maladie a pointé récemment les chiffres alarmants dans le secteur de l'aide à la personne avec des indices d'accidentologie trois fois supérieurs à la moyenne des entreprises en France.

Au même moment aux Assises du domicile, sans tomber dans le défaitisme, sans baisser les bras, les employeurs associatifs annonçaient que la commission nationale d'agrément (Etat) avait rendu un avis défavorable à la revalorisation salariale de la branche de l'aide à domicile...

L'épuisement professionnel survient avec la surcharge de travail, la pression et surtout la perte de sens, les injonctions contradictoires.

Quand les valeurs affichées ne peuvent plus se traduire dans le quotidien des pratiques.

Quand les recommandations de bonnes pratiques (édictées par l'Anesm qui passe dans le giron de l'HAS "sachant que le secteur médico-social n'est pas le sanitaire" rappelle l'AD-PA) n'arrivent pas à être mises en oeuvre.

Ces réalités ont encore du mal à être entendues.

On entend plus les chiffres du PLFSS 2018 qui réjouissent les uns (comme le Synerpa dont les adhérents affichent des résultats très positifs). Mais le comité de suivi de la réforme de la tarification laissent d'autres acteurs, publics notamment, très préoccupés.

Reste que nombreux de professionnels ne baissent pas les bras, continuent d'interroger leurs pratiques.
Ils n'abandonnent pas l'aide aux plus vulnérables, aux plus fragilisés (aux vieux immigrés notamment).
Ils ont besoin de se ressourcer, de se former, de renforcer leurs compétences au regard de situations d'aide de plus en plus complexes.
Ils ont besoin d'aide pour la traçabilité de leurs dossiers de soin, pour leur GMP, leur PMP, la négociation de leur CPOM (voir nos formations pour les médecins, les cadres, les directeurs, voir les pistes entre Alzheimer et autisme).

Ces professionnels ont besoin de retrouver du sens, du souffle.
C'est l'enjeu de notre 10ème colloque sur les approches non médicamenteuses ces 9 et 10 novembre à Paris. Il mobilise chaque année un millier de professionnels des EHPAD, USLD, CH, SSIAD, MAS, FAM... qui viennent se ressourcer. Pour ce 10ème anniversaire, nous avons convoqué les artistes, l'art pour prendre soin : l'art-thérapie, l'art culinaire, l'art dans la cité...

Pour rebooster le moral, remplir les têtes, les ventres des professionnels de première ligne.

Merci à eux.


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.


Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -