Agevillage
  >   Actualités  >     >   Edito : Soignant, as-tu du ...

Edito : Soignant, as-tu du coeur ?

Oser regarder et faire évoluer ces beaux métiers manuels


Partager :

Le magnifique documentaire "Prendre soin" porte un regard différent sur le métier de soignant.

Différent des soins à la chaîne, des professionnels épuisés, dégouttés. Il nous montre des regards, des paroles, des touchers, des incitations à se verticaliser, de la tendresse à tous les étages. Avec des résidents, des habitants qui perçoivent, qui percutent, qui inter-agissent.

Oui ces soignants ont du coeur. Ils le montrent de manière éclatante dans leurs gestes tendres, leurs présences, leurs forces de conviction qui invitent ces habitants fragilisés à rester avec eux, dans la vie.

Oui ces soignants ont du coeur. Ils ont aussi une tête qui continue d'apprendre, de renforcer leurs compétences, pour pérenniser justement ce prendre soin. On imagine qu'ils aimeront jouer au CluEhpad du Kit Assure de l'ARS des Hauts de France. Il met en scène des situations concrètes afin de réfléchir en équipe à la manière d'éviter les urgences.

Oui ces soignants ont du coeur. Ils l'ouvrent tout sgrand aux soutiens, aux approches qui rassurent, facilitent, adoucissent comme l'intérêt de ces mini-fermes et colombophilie, cette semaine. On les sent fiers de leur métier, sûrs de leur choix et donc prêts à la collaboration (Comme entre les médecins et les infirmières dans le dispositif Asalée).

Oui ces soignants ont du coeur. Ils ont aussi un encadrement présent, bienveillant qui mise sur leur santé et leur qualité de vie au travail, qui aligne leurs valeurs personnelles, professionnelles avec le projet de l'établissement.

Et économiquement, pour les groupes privés côtés : les résultats sont là.

Oui ces soignants ont du coeur et aussi des compétences, des techniques, des outils pour aborder et prendre soin de ces habitants désorientés. Leur direction affute leurs CPOM ont le cadre EPRD 2019 est disponible.

Ici point d'obligation de réaliser d'acte terrible, comment dans Le Cid de Corneille, quand Don Diègue demande à Rodrigue : As-tu du coeur ? Ici point de fléau, mais le défi du vieillissement à relever, comme en Martinique.

Oui les soignants, les professionnels de l'aide et des soins (à domicile comme en établissement) ont du coeur.


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.


Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -