Agevillage
  >   Actualités  >     >   Lucie, après moi le déluge

Lucie, après moi le déluge


Partager :

Lucie vit seule, dans une petite maison en pierre perchée à 1000 mètres d’altitude, dans la commune ardéchoise de Saint-Jeure-d'Andaure. Agée de 93 ans, elle vit simplement, éloignée de la ville et de toutes innovations technologiques, se chauffant avec un fourneau centenaire. 


Donner la parole aux personnes âgées pour ne pas oublier

Sophie Loridon, réalisatrice et cousine éloignée de Lucie, peint avec tendresse et affection un portrait presque anachronique d’une vie qui semble appartenir à une autre époque. 
Une forme d’hommage à un mode de vie d’antan qui, d’une certaine façon, appartient au patrimoine régional et au souvenir collectif.


Lutter contre la solitude des personnes âgées


Tourné en 2009, dans la dernière année de la vie de Lucie, le film va à la rencontre de cette personnalité singulière, pour garder une empreinte du passé, de cette dame si attachante. 
Paysanne, Lucie vit esseulée mais bénéficie des visites salutaires du facteur ou de quelques voisins. Appréciée de tous, certains l’aident à faire les courses, d’autres viennent partager quelques moments simples avec celle qui représente la mémoire du village. 


Avant, ce n’était pas forcément mieux 


J'aimerais que ce film devienne un outil pour la réflexion autour de la vieillesse, des valeurs…” explique la réalisatrice du documentaire. 

Toujours rieuse, Lucie se souvient d’une époque pas toujours heureuse où les personnes âgées tenait une place bien différente dans la société : “Dans le temps il n’y avait pas de maisons de retraites, il n’y avait rien du tout !

Et la maison de retraite n’entre pas dans les plans de Lucie, qui semble vouloir perpétuer une tradition. “Je suis née là, dans cette maison là, et peut être que j’y mourrai aussi” raconte-elle. 

A 93 ans, la vie de Lucie force l’admiration. Toujours dynamique, toujours de bonne humeur, pleine d’esprit, Lucie prend exemple sur les modèles qu’elle a connu autrefois : “Ils n’étaient pas gâtés tant que ça dans le temps. On se plaint aujourd’hui, mais on n’a pas le droit de se plaindre par rapport à nos ancêtres.” 

Véritable leçon de vie et témoignage d’une époque révolue, Lucie, après moi le déluge sort mercredi 5 juin dans les salles de cinéma.

Voir la bande-annonce

Bande-annonce de Lucie, après moi le déluge de Cinedia Films sur Vimeo.


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.


Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -