Agevillage
  >   Actualités  >     >   Covid-19 : les approches no...

Covid-19 : les approches non-médicamenteuses se mobilisent

Ethique, Humanitude, sophrologie, art thérapie


Partager :

Soutien à la réflexion éthique


L'espace Ethique Région Ile-de-France a ouvert un observatoire et une cellule éthique de soutien aux soignants et aux accompagnants. Les experts vont répondre en vidéo, en podcast aux questions (psychologiques, éthiques, juridiques) sur l’accompagnement des personnes âgées et des personnes en situation de handicap pendant l'épidémie (au domicile ou en établissement).
Posez votre question

Humanitude

Dans une vidéo, Rosette Marescotti, co-autrice de l'Humanitude adresse tout son soutien aux professionnels de terrain. Elle les aide à adapter une des techniques de l'Humanitude, la capture sensorielle, en cette crise sanitaire qui impose vigilance et protections.

Face au confinement, Humanitude Vie Sociale se mobilise et partage ses propositions ainsi que les belles pratiques des professionnels de terrain : confinements en unités dédiées (Pasa, accueil de jour) pour les personnes à risque de troubles du comportement, tuto sur l'utilisation des outils numériques pour rester en lien avec l'extérieur, avec les proches... à retrouver sur leur chaîne Youtube !

La boîte mail contact@humanitude.fr invite les professionnels, les aidants à laisser des messages, des demandes, des situations cliniques complexes. Le réseau des auteurs, instructeurs, directeurs-formateurs va se mobilliser pour rappeler, écouter et réfléchir aux situations éthiques soulevées par cette crise sanitaire inédite.

Sophrologie et soutiens psychologiques

Pour aider à gérer le stress, les peurs induites par cette épidémie et les consignes qui tombent avec des injonctions paradoxales entre la liberté/la sécurité/la protection en pénurie...  I love Sophro propose des exercices audio courts, pour se poser quelques minutes, se recentrer, se faire du bien pour mieux repartir.

De son côté lassociation SPS (Soins aux Professionnels en Santé), reconnue d’intérêt général, propose son dispositif d’aide et d’accompagnement psychologique avec un numéro vert : 0 805 23 23 36 (service et appel gratuits,24h/24 et 7j/7) et une napplication mobile : ASSO SPS.

100 psychologues de la plateforme Pros-Consulte sont mobilisés ainsi que des psychologues, médecins  généralistes et psychiatres via le réseau national du risque psychosocial pour des téléconsultations ou consultations.

Art thérapie


L’art-thérapie moderne consiste en l’exploitation de la pratique artistique comme processeur thérapeutique, suivant une idée d’art opératoire” explique Marion Livoti, éducatrice spécialisée, art-thérapeute diplômée de la faculté de médecine de Grenoble et certifiée RNCP.

Pendant cette période stressante de confinement l’art-thérapie constitue une approche non-médicamenteuse particulièrement pertinente notamment pour atténuer les troubles du comportement comme le souligne Marion Livoti :

J’ai pour ma part travaillé sur la question de l’anxiété auprès de personnes résidentes au sein d’un EHPAD, souffrant de pathologies démentielles et accueillies en UPG (Unité psycho-gériatrique). L’anxiété est classée parmi les troubles psycho-comportementaux associés aux démences, cependant, il apparaît également que l’anxiété peut déclencher, ou majorer de tels troubles, tels que l’agitation, la déambulation, une hétéro ou auto-agressivité...

Qu’il s’agisse d’une cause ou d’un effet, les troubles du comportement peuvent être diminués ou limités par une approche art-thérapeutique, bon nombre de prises en soins sont orientées en ce sens. Les troubles psycho-comportementaux sont justement l’expression d’une souffrance, qui s’exprime par des réactions corporelles et comportementales inadaptées. En mobilisant le corps, par le biais de la sensorialité, du mouvement, de l’émotion, la pratique artistique orientée par l’art-thérapeute peut agir sur l’état psycho-affectif des personnes, et favoriser ainsi des comportements plus cohérents.

La situation actuelle est particulièrement propice à induire de l’anxiété, voire de l’angoisse chez les personnes âgées : en plus d’un sentiment de vulnérabilité lié à l’âge, à la maladie, au handicap parfois, viennent s’ajouter le sentiment d’isolement, du fait du confinement, l’absence de lien avec les proches, mais aussi la distance physique dans la relation avec les soignants, du fait des gestes barrières indispensables actuellement. Il me semble que l’art-thérapie peut être particulièrement pertinente au regard de la situation actuelle : en favorisant la notion de plaisir esthétique, le détournement de l’attention vers des repères artistiques associés aux goûts, à l’histoire de la personne, cela peut permettre d’améliorer un peu la qualité de vie des personnes durant cette période de confinement.

Comment l'art thérapie doit s'adapter aux mesures barrières ?

"Par ailleurs, l’art-thérapie est particulièrement indiquée pour des objectifs d’expression, de communication et de relation. Ces aspects étant particulièrement impactés par les mesures de confinement, il peut être possible pour l’art-thérapeute d’imaginer des manières de favoriser du lien, à distance, entre les personnes âgées et leurs proches : l’Art peut laisser des traces, écrites, colorées, peut être enregistré, transmis, grâce à différents moyens, il est l’expression d’une personnalité qui perdure dans le temps et dans l’espace. Il s’agit alors pour l’art-thérapeute d’imaginer les outils qui permettront d’exploiter au maximum ces spécificités de l’art aux besoins générés par la situation actuelle" poursuit Marion Livoti.

"Pour ce qui concerne les mesures barrières, il reste indispensable que ces dernières soient bien respectées, dans un objectif de protection des personnes.

Certains art-thérapeutes ont déjà l’expérience de mesures barrières : l’art-thérapie est présente au sein d’unités de soins réservées aux personnes très vulnérables physiologiquement, immunodéprimées pour diverses raisons, des outils de prise en soins incluant des précautions majeures ont donc déjà été développés pour d’autres situations. Encore ici, la pratique artistique favorise la relation et l’échange par le biais d’expression artistique, qui peut être mise en pratique en intégrant les gestes barrière, voire en leur donnant une orientation esthétique, qui dédramatise, fait diminuer l’anxiété inhérente à ces gestes, et peut favoriser une émotion partagée.

Pour les art-thérapeutes ne pouvant plus pénétrer au sein des établissements, il peut être intéressant d’imaginer ce qui peut être possible à distance, la musique et les enregistrements audio peuvent être pertinents dans cette situation. J’y travaille pour ma part actuellement en direction de personnes particulièrement vulnérables et atteintes de maladies neurodégénératives au sein d’une Maison d’Accueil Spécialisée. Je n’ai plus accès directement aux résidents, mais prépare des fichiers audios à leur intention."

Consulter l’annuaire national des art-thérapeutes


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Sylvie

26/03/2020 05:03

Merci


Merci pour tous ces conseils dans ces moments difficiles en ehpad ... organisation dégradée due a l absenteisme et surtout des valeurs humaines mises à mal face a l agisme de notre société La chance d etre dans une equipe formée permet de toujours se recentrer sur l essentiel quand il faut prendre des decisions ensemble :pour qui sommes nous la ? Et cette formation humanitude nous permet egalement de savoir quels soins reportés et de tout decider pour les residents AVEC eux et d etre creatif.....MERCIiiiiii à tous les formateurs et a yves et rosette , annie, florence, jean yves, emanuelle... bises a tous.... prenez soin de vous




Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -