Agevillage
  >   Actualités  >     >   Billet d'humeur : distancia...

Billet d'humeur : distanciation sociale ?

« Mal nommer les choses, c'est ajouter de la misère au monde » - Albert Camus


Partager :


Comment peut-on parler, utiliser  aussi aisément l'expression « distanciation sociale » ?


L'expression est  malheureuse, erronée, inappropriée, hélas reprise en boucle,  comme un nouvel élément de langage, banalisé, sans autre  forme de réflexion… Alors qu'il s'agit en fait de « distanciation physique ».

En pareil cas,  la « distanciation sociale » constitue une  catachrèse d'après  les linguistes, c'est à dire « une figure de style qui consiste à détourner un mot ou une expression de son sens propre ».

Mais au-delà, c'est sur le fond que cela doit nous interroger car  il ne  s'agit pas de « se mettre à distance » de la société, des autres en général ; il s'agit en fait d'éviter le contact interpersonnel, d'interdire les rencontres collectives à même  de multiplier les contacts physiques.
 
Les multiples initiatives  en témoignent  (réseaux sociaux, applaudissements et autres animations au balcon, parloir aménagé en maison de retraite, apéro-Skype...) démontrent bien, s'il en ait, le besoin d'échanger, de se rapprocher, de chercher à tout prix à réduire, à compenser  « la distance physique » imposée par un « rapprochement social »  tant désiré, vital, constitutif de notre humanité.

Il s'agit au contraire de continuer « à faire société »,  quitte à imaginer de nouvelles formes, résilientes, de liens sociaux.

Certains d'ailleurs à juste titre parlent  plus simplement  de « respecter les distances entre les personnes,  entre les clients, les élèves... » 
 
De même, les journalistes des grandes chaînes  de télévision et radio ont encore de gros  efforts à faire pour proscrire à tout jamais de leurs commentaires les  « pensionnaires en Ehpad » au bénéfice des « résidents en maison de retraite », nous avons nous aussi  à  éviter - de mon point de vue - l'utilisation de l'expression  « distanciation sociale »  au profit de  « distanciation physique ».

Humanisons notre lexique... car façon de dire, c'est aussi façon de faire.




mis à jour le



Partager :


Vos réactions

FREGEAC

27/05/2020 23:05

Excellent ce billet d'humeur !


Tout à fait d’accord et il y aurait beaucoup à dire sur l’utilisation de termes inapproprié ... Un exemple : cluster qui signifie amas alors qu’il suffisait de dire foyer épidémique ! Bien amicalement



emodup

29/04/2020 19:04

BRAVO RP WILLIAMSON


Je suis horrifiée par ce terme inapproprié employé constamment et que je trouve blessant ! Il s'agit bien en effet de prendre ses distances physiques et non de prendre des distances sociales... et ça ne veut pas du tout dire la même chose ! J'étais étonnée que personne n'ait réagi officiellement à ce vocable inapproprié. Et bine, voilà, c'est fait grâce à RP Willamson que je salue au passage (en souvenir du travail accompli ensemble en Vendée).




Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -