Agevillage
  >   Actualités  >     >   Billet d'humeur : distancia...

Billet d'humeur : distanciation sociale ?

« Mal nommer les choses, c'est ajouter de la misère au monde » - Albert Camus


Partager :


Comment peut-on parler, utiliser  aussi aisément l'expression « distanciation sociale » ?


L'expression est  malheureuse, erronée, inappropriée, hélas reprise en boucle,  comme un nouvel élément de langage, banalisé, sans autre  forme de réflexion… Alors qu'il s'agit en fait de « distanciation physique ».

En pareil cas,  la « distanciation sociale » constitue une  catachrèse d'après  les linguistes, c'est à dire « une figure de style qui consiste à détourner un mot ou une expression de son sens propre ».

Mais au-delà, c'est sur le fond que cela doit nous interroger car  il ne  s'agit pas de « se mettre à distance » de la société, des autres en général ; il s'agit en fait d'éviter le contact interpersonnel, d'interdire les rencontres collectives à même  de multiplier les contacts physiques.
 
Les multiples initiatives  en témoignent  (réseaux sociaux, applaudissements et autres animations au balcon, parloir aménagé en maison de retraite, apéro-Skype...) démontrent bien, s'il en ait, le besoin d'échanger, de se rapprocher, de chercher à tout prix à réduire, à compenser  « la distance physique » imposée par un « rapprochement social »  tant désiré, vital, constitutif de notre humanité.

Il s'agit au contraire de continuer « à faire société »,  quitte à imaginer de nouvelles formes, résilientes, de liens sociaux.

Certains d'ailleurs à juste titre parlent  plus simplement  de « respecter les distances entre les personnes,  entre les clients, les élèves... » 
 
De même, les journalistes des grandes chaînes  de télévision et radio ont encore de gros  efforts à faire pour proscrire à tout jamais de leurs commentaires les  « pensionnaires en Ehpad » au bénéfice des « résidents en maison de retraite », nous avons nous aussi  à  éviter - de mon point de vue - l'utilisation de l'expression  « distanciation sociale »  au profit de  « distanciation physique ».

Humanisons notre lexique... car façon de dire, c'est aussi façon de faire.




mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Marc

04/06/2020 12:06

Ni sociale ni distanciation...


Merci pour ce rappel à une certaine précision du lexique ! l'expression est peut-être une traduction de l'anglais ? Si le mot 'sociale' est erroné "distanciation" l'est tout autant ! "Distanciation" est une traduction d'un mot allemand, créé par Bertold Brecht pour désigner la nécessaire distance que doit prendre l'acteur par rapport au personnage qu'il joue...(pour aller vite). Donc "distanciation sociale" ça aurait beaucoup plu à Brecht et ça signifierait que nous jouons tous un rôle dans la société...ce qui est peut-être vrai !



FREGEAC

27/05/2020 23:05

Excellent ce billet d'humeur !


Tout à fait d’accord et il y aurait beaucoup à dire sur l’utilisation de termes inapproprié ... Un exemple : cluster qui signifie amas alors qu’il suffisait de dire foyer épidémique ! Bien amicalement



emodup

29/04/2020 19:04

BRAVO RP WILLIAMSON


Je suis horrifiée par ce terme inapproprié employé constamment et que je trouve blessant ! Il s'agit bien en effet de prendre ses distances physiques et non de prendre des distances sociales... et ça ne veut pas du tout dire la même chose ! J'étais étonnée que personne n'ait réagi officiellement à ce vocable inapproprié. Et bine, voilà, c'est fait grâce à RP Willamson que je salue au passage (en souvenir du travail accompli ensemble en Vendée).




Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -