Agevillage
  >   Actualités  >     >   Edito : L'humain au coeur d...

Edito : L'humain au coeur du système

Un système qui cherche des ressources


Partager :

Si les premières études sur les enseignements de la première vague de la crise sanitaire sont lancées, si 12 projets (dont le label Humanitude) ont été choisi par la CNSA pour être passés à la loupe, nous sommes toujours dans la crise covid.

Comment tenir dans la durée, sans faire régulièrement un pas de côté ?

Ce fut l'enjeu du colloque "L'Humain au coeur du système de santé" organisé par le Collectif Pass (Permanences d'accès aux soins de santé) au ministère des Solidarités et de la Santé, le 2 octobre dernier.

Faire face aux postes vacants par milliers, faire face aux pénuries d'équipements de protection comme les gants, faire face aux tensions avec les proches, déployer un nouveau plan de lutte contre les virus, faire face aux doctrines toutes militaires qui se déploient dans le médico-social, faire face aux risques d'escarres (avec un serious game), proposer des soins aux personnes âgées en prison... comment déployer de telles énergies tellement humaines, au long court ?

Comment reconnaître l'erreur humaine (comme écart involontaire aux objectifs attendus) pour déployer les progrès techniques, technologiques, les procédures, jusqu'aux l'organisations de haute fiabilité qui analysent en continue les vécus et les pratiques selon le médecin-mathématicien François Jaulin ?

Comment cultiver le doute, l'ouverture ? Les métiers du lien, du médico-social accompagnent et apportent leur partition à chaque personne aidée. Mais c'est elle qui va jouer la musique... ou pas.  La Haute Autorité de Santé (HAS) publie d'ailleurs cette semaine des recommandations et bonnes pratiques pour soutenir et encourager l'engagement des (mal nommés) usagers ?

Comment cultiver la régulation, pour mettre en mots les maux, pour mettre des mots sur ces réalités humaines, terribles, complexes et ne pas les fuir, ou se blinder et s'éloigner de soi, des autres ?

Comment cultiver le compagnonnage, jusqu'au bout de la vie et même après la mort, en prenant parfois des libertés avec les "doctrines" comme l'explique le Dr Marie-Sylvie Richard spécialiste des soins palliatifs (Centre Jeanne Garnier) ?

Comment cultiver la liberté de penser avant d'agir ?

La liberté est justement le thème de notre colloque annuel qui sera 100 % virtuel, avec les intervenants enregistrés accessibles sur une plateforme en ligne pendant un moi, du 8 novembre au 8 décembre. Dr Claire Georges de la Pass Saint-Louis y présente la "méthode S.I.M.P.L.E" face aux situations complexes.

Oui mais il en faut des moyens pour déployer de telles ambitions. Notamment pour les équipes de première ligne, aux domiciles.

Et il y a urgence.

La nouvelle 5eme branche Autonomie aura ainsi besoin de la loi Grand Age-Autonomie pour activer tous les tuyaux, tous les acteurs, pour rendre désirable et financer au long court des solutions visant à vieillir debout, chez soi, malgré tout, jusqu'au bout.

Et "Foutez-vous la paix !" a recommandé le philosophe Fabrice Midal, que nous serons ravis d'entendre à notre prochain colloque sur les approches non médicamenteuses.

Jouons aussi avec les mots comme ce COVID décliné par les habitants du pôle Europa de l'Hôpital gériatrique Les Magnolias labellisé Humanitude :
C de Combativité
O d'Occupation : s'occuper de soi, des autres, des petits plaisirs
V de Volonté
I d'Inspiration
D de Détermination

La dimension humaine est au coeur du prendre soin. Qu'on se le dise. Retrouver toutes les interventions filmées du colloque du Collectif Pass 2020 :  "Après la crise, l'Humain au coeur du système de santé"


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.


Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -