Agevillage

France Info publie un classement des maisons de retraite en 2011

Quid de la qualité de l'accompagnement, du prendre soin. Commentaire d'Annie de Vivie


Partager :

La parution d'un guide comme celui-ci montre le vide en terme d'informations, de données, de repères pour choisir un établissement d'accueil pour soi, pour son parent, pour son proche.

Ce choix se fait rarement de gaité de cœur, il est le résultat d'une aggravation de la situation : retour d'hospitalisation, chutes répétées, désorientations aggravées, épuisement de (des) aidant(s).
Le drame est que le choix se fait souvent dans l'urgence. Vers qui se retourner ? comment choisir et vite ?

Le choix éditorial de ce guide a été de mettre en avant des visites par des journalistes se présentant anonymement, à partir d'une grille d'évaluation notant sur 10 l'établissement. 8 points relevant de l'hôtellerie, du bâti, du jardin, des chambres, de la restauration, 2 points sur la médicalisation, l'attention du personnel.
Comme l'écrit l'éditeur page 123 "cela touche à l'humain, n'est pas mesurable, et varie d'un personnel à l'autre au sein d'un même établissement".

Notre rédaction qui tente depuis plus de dix ans maintenant d'accompagner, d'orienter, d'accompagner ces choix, n'a jamais eu les moyens d'envoyer un ou plusieurs enquêteurs par an suivre la qualité des 10 000 établissements d'accueil pour son annuaire de solutions locales.
Nous savons, les professionnels des CLIC (centre locaux d'information et coordination), des maisons de retraite le savent, un établissement peut évoluer positivement ou négativement très rapidement. L'alchimie repose notamment sur une équipe de  direction solide, qui posent ses valeurs et tentent chaque jour de les décliner dans le prendre soin des personnes accueillies. Cela repose sur des équipes en nombre suffisant, au lit des personnes, formées, compétentes.
Les auteurs du guide parlent ainsi en page 119 de l'approche dite "Humanitude" que nous connaissons bien (au passage les auteurs Yves Gineste et Rosette Marescotti ne sont pas médecins mais enseignants, professeurs de gymnastique, eux-même formés à la gérontologie).

Le prendre soin de qualité mérite des repères partagés, avec les équipes professionnelles, les résidents, les familles..
Les pouvoirs publiques y travaillent : voir les recommandations, questionnaires de la bientraitance orchestrés par l'Agence nationale de l'évaluation sociale et médico-sociale (ANESM).

Force est de constater que ces repères ne sont pas encore clairs, identifiés, partagés. La rédaction connaît des établissements bien côté dans le guide et qui de notre point de vue sont plutôt en crise, et d'autres, mal côté dans le guide qui ne le mériteraient pas selon moi. Hors ces couperets risque de nuire à leur réputation, et demain à leur moyens financiers pour prendre soin des résidents. A quand un label qualité connu, référent ?

En tant qu'internaute d'Agevillage, vous allez bientôt pouvoir donner votre avis "client" sur votre établissement dans notre annuaire. Cette proposition est le fruit d'un travail collaboratif avec les acteurs des maisons de retraite. Nous y insisterons sur l'avis du Conseil de la Vie sociale, lieu de régulation de la qualité de l'établissement. Sortie prévue : mi-mai 2011 !


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

TDID

28/05/2013 14:05

enquête


je me pose la question de quand ce genre d'enquète est faite, par qui. quand je vois de photos qui plus de 5 ans et nous sommes dans un batiment neuf, avec une équipe renforcée, de nouvelles prestations liées à l'extension depuis deux ans, cela m'interpelle. la mise à jour n'a pas été faite. ce genre d'enquète déprime plus qu'elle n'aide les acteurs de terrain qui se battent pour faire avancer les choases. messieurs les enquèteurs, ayez le courage de vraiment venir dans les établissements avant de porter des jugements de valeurs d'un autre temps.
un directeur désabusé.



Breant

17/03/2011 01:03

classement


En fait il serait facile de faire un classement qualitatif des Ehpad en prenant quelques critères simples : - nombre moyen de médicaments prescrits à un moment donné (plus de 5 = mauvaise note) - nombre de chutes moyen/résident sur un an - pourcentage des résidents portant une protection (je rappelle que l'incontinence n'est pas une fatalité) - pourcentage de résidents ayant une contention (ce devrait être exceptionnel) - pourcentage des résidents dénutris ou obèses (par rapport à l'IMC) - ETP de psychologue, ergothérapeute et art-thérapeute Rien qu'avec cela il serait facile d'avoir une échelle de valeurs dans la prise en charge de la PAD.



Mata

16/03/2011 18:03

EHPAD


Important le ratio du personnel soignant pour avoir un jugement sur la qualité des soins....en ehpad .Interroger les organismes payeurs qui nous donneront un jour nous l'espérons les moyens de travailler correctement.Malgré le manque de personnel et l'épuisement je peux vous assurez que nous sommes des soignants bienveillants et respectueux ds l'accompagnent de nos séniors+



annick76

15/03/2011 09:03

QUALITE DES SOINS EN MAISON DE RETRAITE


effectivement, si ce guide n'évalue pas la qualité des soins apportée aux résidents (qui est pour moi un critère très important) dans la démarche de recherche d'une maison de retraite pour placer un membre de sa famille(exemple : personne incontinente qui n'est pas changée régulièrement tout au long de la journée peut entraîner non seulement des fuites sur les vêtements de la personne dégageant des odeurs nauséabondes mais également des infections urinaires graves) et ce n'est pas tolérable pour moi. Il y a une question de "dignité humaine". J'en parle en connaissance de cause car je rencontre ce problème récurent depuis que ma maman est entrée dans un EHPAD. J'ai bon espoir d'arriver à obtenir satisfaction mais cet un réel combat pour l'instant. Je ne lâcherai pas prise.




Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -