Agevillage

Personnes âgées : une cartographie des discours sur la perte d'autonomie réalisée par l'Ocirp

Prévention, aide aux aidants, gouvernance sont les thèmes dominants


Partager :

Jean-Manuel KUPIEC, directeur général adjoint de l'OCIRP, a présenté lundi 16 janvier, une "Cartographie de la Dépendance", soit un recensement des thèmes mis en avant par les acteurs depuis cinq ans. La prévention, l’aide aux aidants et la gouvernance arrivent en tête des préoccupations.

L'Ocirp qui fédère les principaux organismes chargés de la prévoyance, a rendu public lundi 16 janvier, une "cartographie de la dépendance" soit la synthèse de l'ensemble des rapports et propositions émises depuis 2005 sur la perte d'autonomie. Le but de l'opération était de savoir si une vision globale se dégageait de l'ensemble des 7 rapports et 324 propositions émises par les 66 acteurs du secteur à savoir gouvernement, collectivités locales, partis politiques, syndicats, associations, fondations, etc.
Seize axes d’inégale importance ont ainsi été répertoriés.

Les trois premiers axes concernent la prévention (45 propositions), l’aide aux aidants (39) et la gouvernance (38).

Le thème de la prévention vient essentiellement de la sphère gouvernementale (parlements) et reflète la prise de conscience du coût croissant de la perte d’autonomie . La prévention – bien qu’elle ne soit jamais chiffrée – apparait comme un outil majeur pour y remédier.

Le second thème, l’aide aux aidants, pose le problème de l’envahissement de la vie privée et professionnelle par la prise en charge d’un ascendant en perte d’autonomie. Quel est le rôle des aidants, leur place, leur statut ? L’approche globale Personnes âgées / Personnes handicapées reste présente dans les propositions, ainsi que l’affirmation de la solidarité nationale.

Le troisième axe, la gouvernance, émane de la CNSA, des Agences régionales de santé, des communes et déplore une fois de plus la complexité du dispositif français d’aide à la perte d’autonomie et de la difficulté pour les citoyens de s’y repérer. « Comment piloter, tant au plan national, régional que départemental et local ? » telle est la question qui préoccupe les acteurs institutionnels.
Comme le fait remarquer M. Kupiec, les questions de financement n’apparaissent pas principales et « arrivent en cinquième position », mêmes si elles sous tendent chacune des propositions.

Quelles conclusions tirer de cette cartographie ?
Elle est le reflet de l’émiettement du secteur : les visions sont très différentes selon qu’elles émanent du gouvernement, des associations, des partis politiques ou des entreprises.

La solvabilisation de la personne âgée et les nouvelles approches fiscales donnent lieu à de nombreuses propositions qui ne font pas toutes consensus. Le statut de l’aidant revient dans le débat et fait écho au statut des aidants naturels familiaux (article 9 de la Loi du 11/02/2005) pour les personnes en situation de handicap.

L’assurance est admise dans une logique complémentaire et l’offre de service aux personnes âgées dépendantes devrait passer de plus en plus par le marché régulé néanmoins par une autorité indépendante.

Enfin, la formation tant des professionnels que des aidants naturels semble s’inscrire dans une démarche, là aussi, de prévention.


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.


Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -