Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Baluchon Alzheimer : vers une levée des freins juridiques (*)

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 27/01/2014

0 commentaires

Frédérique Lucet, psychologue clinicienne, organisait ce 20 janvier une nouvelle journée de travail pour lever les obstacles juridiques à l’implantation du concept de Baluchon Alzheimer en France. Le concept importé du Québec permet aux aidants familiaux de bénéficier de quelques jours de repos, en se faisant remplacer à domicile par une seule et même personne, qui prend soin de la personne fragile à son domicile, 24 heures sur 24, pendant une durée variant de 4 à 14 jours. L’intervenant(e), appelé(e) baluchonneur(se)” s’installe donc à résidence. L’aidant peut alors s’éloigner en toute confiance sans déplacer son proche.Légère, minimaliste, discrète, peu médicalisée, naturelle”, la

Cet article est réservé à nos abonnés agevillapro

Pourquoi cette information est-elle payante ?

Notre rédaction se mobilise quotidiennement pour réaliser deux newsletters hebdomadaires et alimenter le site internet d'agevillagepro, dédié aux professionnels du secteur, en informations techniques, dossiers d'actualité ou de fond.

J’ai déjà un compte

mot de passe oublié

Abonnez-vous pour accèder à notre contenu exclusif

Actualités, outils pratiques, textes officiels, appels à projets : retrouverez chaque semaine toute l’information utile aux professionnels du secteur

Découvrir les abonnements
Partager cet article

Sur le même sujet