Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Réseaux & territoires

CLIC, EHPAD, PAERPA, MAIA, stop aux acronymes

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 16/02/2014

0 commentaires

Sans oublier SSIAD, SAD et les SPASAD !

Photo Annie de VivieLe mal semble particulièrement français. Il nous est difficile de dire les choses simplement alors… On résume les dispositifs par des acronymes que seuls les professionnels, seuls les initiés assimilent.

Les CLIC par exemple, le terme n’a aucun lien avec les enjeux de l’âge, de l’autonomie, de l’aide. Et pas facile de les trouver en un seul CLIC ! (sauf dans l’annuaire d’Agevillage !).

Je ne m’attarderai pas sur les EHPAD qui ne donnent qu’une envie… Ne pas y entrer.

Le petit dernier, PAERPA, n’est pas clair : parle-t-on de parcours de santé ou de personnes âgées en perte d’autonomie ? En fait, on parle des deux. Pour organiser un parcours, il faut évaluer les projets personnalisés de soin rebaptisés PPS.

Quant aux MAIA, ces Maisons pour l’autonomie et l’intégration des malades Alzheimer, qui ont eu du mal à trouver leur place entre les CLIC (qui regrettaient de ne pouvoir mieux accompagner ces personnes malades par manque de moyens, selon l’ANCCLIC), les réseaux gérontologiques, et toutes les initiatives cherchant à rapprocher les dispositifs (MDPH vers les MDA avec les limites pointées par les associations de personnes handicapées)…

SÜrement pour éviter de rajouter une feuille au mille-feuilles, les MAIA deviennent des processus d’accompagnement.

Espérons que cette nouvelle méthode ne ralentira pas la nécessaire densification des guichets d’information, d’évaluation et de coordination pour les personnes fragilisées aux situations plus ou moins complexes.

Partager cet article