Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Alzheimer : des émotions qui durent après l'oubli

Auteur Rédaction

Temps de lecture 2 min

Date de publication 13/10/2014

0 commentaires

Une étude qui a une implication forte pour les aidants

Une étude américaine publiée dans la revue Cognitive and Behavioral Neurology apporte un message incontournable : les soignants et les aidants ont une profonde influence ‑bonne ou mauvaise- sur l’état émotionnel des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer. Les patients peuvent ne pas se souvenir de la récente visite d’un être cher ou des négligences commises à leur encontre par le personnel d’un ehpad. En revanche, ces deux évènements auront un impact durable sur l’état d’esprit et le caractère du patient. Les résultats de cette étude ont été publiés dans le numéro de Septembre 2014 de la revue Cognitive and Behavioral Neurology. Les

Cet article est réservé à nos abonnés agevillapro

Pourquoi cette information est-elle payante ?

Notre rédaction se mobilise quotidiennement pour réaliser deux newsletters hebdomadaires et alimenter le site internet d'agevillagepro, dédié aux professionnels du secteur, en informations techniques, dossiers d'actualité ou de fond.

J’ai déjà un compte

mot de passe oublié

Abonnez-vous pour accèder à notre contenu exclusif

Actualités, outils pratiques, textes officiels, appels à projets : retrouverez chaque semaine toute l’information utile aux professionnels du secteur

Découvrir les abonnements
Partager cet article

Sur le même sujet