Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Accompagnements & soins

L'avatar, la réponse aux besoins gériatriques

Auteur Rédaction

Temps de lecture 2 min

Date de publication 27/10/2014

0 commentaires

Annie de VivieL’exposition des travaux des centre d’expertise nationaux (CEN) sur les aides techniques m’a permis de découvrir un projet d’Avatar (une personne sur un écran d’ordinateur) qui demain (dans 15 ans) pourra accueillir, informer, orienter voire plus…

Il saura reconnaître l’individu qui se présente à lui et selon les besoins, pourra l’informer, l’orienter, le guider, l’alerter…

Handicaps, technologies de la communication, stimulation cognitive, aides techniques et compensation, habitat, robotiques… les centre d’expertise nationaux fourmillent de chercheurs, ingénieurs, sociologues, psychologues qui dans leur Living Lab” testent les produits et services de demain.

On pense au robot Giraff porté par un projet européen, à Paro le bébé phoque à Jazz au Foyer des Romarins (34) adopté par les résidents.

Se développent aussi ces serious game” adaptés qui permettent de jouer de la musique (voir Minds développé par l’Ecole des Mines de Paris, lauréat de la Bourse Charles Foix, à l’impact favorable sur les troubles du comportement), ouù cette chaise qui redonne les sensations de la marche (associée à un serious game, elle permet de réassurer des personnes ayant chuté).

Pascal champvertCes recherches et prototypes montrent que la série Real Humans” sur Arte se rapproche de la future réalité du prendre soin.
Inspirée des travaux d’Isaac Asimov, Real Humans raconte comment des Hubots” (contraction de Human Robots) pourraient être très pratiques, dociles, infatigables pour les tâches domestiques ou industrielles. Il leur faut juste recharger régulièrement leurs batteries (comme nos téléphones portables). La série invente les Hubots seniors ou gériatriques” qui sont épatants pour suivre les constantes des personnes âgées malades (température, tension), jour et nuit. Ils adaptent strictement les régimes alimentaires (« Des lasagnes une fois par semaine », « deux verres de vin le WE »…). Ils sont « parfaits », infaillibles, d’humeur égale, traquant la poussière sans relâche… Juste, tellement peu chaleureux et compréhensifs des questions, des envies et des rêves, que dans la série Real Human, le grand-père préfère se sauver de sa maison briquée, avec son vieil Hubot déréglé qui connaît ses lubies par cœur et rit avec lui de ses bêtises.

Après la bataille du rail” en EHPAD, voici la question des robots gériatriques.

Partager cet article