Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Le burn out des infirmières et des kinés (*)

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 01/12/2014

0 commentaires

La Drees s’intéresse de son côté à la manière dont les infirmières utilisent leur temps de travail

Selon une enquête menée par l’URPS Ile-de-France et l’AAPML, une majorité d’infirmières et de kinésithérapeutes souffrent de burn out”, c’est à dire d’épuisement proche de la dépression. 62% des infirmiers(ères) et 61% des masseurs-kinésithérapeutes se sentent personnellement menacé(e)s par l’épuisement professionnel” indique une enquête de l’AAPML (Association d’aide professionnelle aux médecins libéraux) et des URPS Infirmiers et Masseurs-kinésithérapeutes (médecins libéraux d’Ile de France) publiée le 25 novembre 2014. Cette enquête a été menée auprès de 854 professionnels de santé. Les représentants des

Cet article est réservé à nos abonnés agevillapro

Pourquoi cette information est-elle payante ?

Notre rédaction se mobilise quotidiennement pour réaliser deux newsletters hebdomadaires et alimenter le site internet d'agevillagepro, dédié aux professionnels du secteur, en informations techniques, dossiers d'actualité ou de fond.

J’ai déjà un compte

mot de passe oublié

Abonnez-vous pour accèder à notre contenu exclusif

Actualités, outils pratiques, textes officiels, appels à projets : retrouverez chaque semaine toute l’information utile aux professionnels du secteur

Découvrir les abonnements
Partager cet article

Sur le même sujet