Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Réseaux & territoires

Report à janvier 2016 de la loi Autonomie

Auteur Rédaction

Temps de lecture 2 min

Date de publication 22/12/2014

0 commentaires
Annie de VIvieLa nouvelle est tombée la vendredi dernier à la veille de la trêve des confiseurs.

Le premier ministre Manuel Valls a annoncé son calendrier des réformes et il prévoit que la loi d’adaptation de la société au vieillissement, centrée sur une amélioration des aides au maintien à domicile, doit être mise en oeuvre au 1er trimestre 201”, alors que le gouvernement avait auparavant tablé sur la mi-2015.

Selon le secrétariat d’Etat chargé de la famille, de l’autonomie et des personnes âgées, le Premier Ministre a précisé que la loi serait votée et les décrets d’application publiés avant la fin 2015, permettant une entrée en vigueur dès le 1er janvier 2016

Portée par Michèle Delaunay et prévue pour la fin de l’année 2013, cette loi de programmation pour adapter la société au vieillissement a été repoussée en 2014 après le changement de l’équipe gouvernementale en avril.

Déclinée en trois A : AAA (Anticipation, adaptation et accompagnement du vieillissement), la loi a pourtant bien été adoptée en première lecture à l’Assemblée Nationale en septembre 2014. Elle sera en débat au sénat début 2015.

Malgré les mobilisations des retraités, des professionnels de la gérontologie pour l’utilisation immédiate des crédits ponctionnés sur les retraites depuis avril 2013 avec la CASA (contribution additionnelle d’aide à l’autonomie, 0,3% sur les retraites imposables, générant 650 millions d’euros par an), malgré des services d’aides à domicile sous perfusion (plans d’urgences), malgré un secteur médico-social notoirement sous-doté et qui ne cherche qu’à embaucher, le premier Ministre repousse la mise en oeure effective des aides liées à cette loi en 2016.

Pour être tout à fait juste, le secrétariat d’Etat chargé des personnes âgées précise que mi-décembre 2014, la revalorisation des salaires de la branche de l’aide à domicile a été financée grâce à cette CASA tout comme 20 millions pour le plan national d’adaptation des logements à la perte d’autonomie et 300 millions d’euros sur 20152017 pour un plan pluriannuel d’investissement pour l’autonomie”.
Mais le reste des crédits de la CASA ira dans d’autres caisses de l’Etat et pas vers la compensation des handicaps des vieilles personnes.

Pour les personnes âgées et leurs aidants, le message est clair : cap sur la Silver Economie et l’achat sur leurs deniers des aides techniques, des adaptations des logements, pour vieillir le mieux possible, chez elles. A chacun d’anticiper à titre personnel. Sachant que 3 actifs français sur 4 ne sait pas comment financer la perte d’autonomie.

Après la grève des médecins et urgentistes, on comprend que ce seront les lobbys les plus actifs qui seront entendus.

Alors, profitons de la trêve des confiseurs pour reprendre des forces. 2015 demandera de nouvelles mobilisations pour la cause des ainés.
Belles fêtes de fin d’année à tous, je vous retrouverai le 5 janvier.

Partager cet article