Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

5ème risque : Deux ministres constatent que les décideurs sont tétanisés face au vieillissement (*)

Auteur Rédaction

Temps de lecture 3 min

Date de publication 11/03/2015

0 commentaires

Pas de diminution du reste à charge sans recettes supplémentaires. Il faut une assurance autonomie obligatoire. Un 5ème risque

A l’occasion de la publication du baromètre annuel Ocirp-Le Monde-France Info sur la dépendance ce 10 mars à Paris, deux anciens ministres : Michèle Delaunay (à l’initiative de la loi actuellement au Sénat) et Xavier Bertrand, ministre de la santé sous Nicolas Sarkozy, constatent l’incapacité du politique à prendre à bras le corps les enjeux de la compensation des situations de handicap quel que soit l’âge.Le reste à charge pour des classes moyennes reste le problème majeur, souligne Xavier Bertrand. Pourtant toutes les familles sont concernées. Mais la classe politique reste

Cet article est réservé à nos abonnés agevillapro

Pourquoi cette information est-elle payante ?

Notre rédaction se mobilise quotidiennement pour réaliser deux newsletters hebdomadaires et alimenter le site internet d'agevillagepro, dédié aux professionnels du secteur, en informations techniques, dossiers d'actualité ou de fond.

J’ai déjà un compte

mot de passe oublié

Abonnez-vous pour accèder à notre contenu exclusif

Actualités, outils pratiques, textes officiels, appels à projets : retrouverez chaque semaine toute l’information utile aux professionnels du secteur

Découvrir les abonnements
Partager cet article

Sur le même sujet