Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Peut-on envisager de prescrire l'activité physique adaptée ? (*)

Auteur Rédaction

Temps de lecture 4 min

Date de publication 16/03/2015

0 commentaires

Les mardi 10 et mercredi 11 mars se déroulait à Paris le colloque organisé par l’Adal sur les bienfaits de l’activité physique. Comment en faire un véritable outil de prévention ? Quel rôle joue t‑elle dans nos sociétés ? Pour tenter de répondre à ces questions, Jean-Paul Deremble, président de l’association, a d’abord rappelé un élément souvent oublié. L’activité physique est aujourd’hui pratiquée de manière individuelle. Chacun cherchant à améliorer ses propres compétences, et ce quel que soit son âge. Or pour une véritable politique de prévention, une approche plus globale, intégrant 3 dimensions, est nécessaire. La prévention doit s’inscrire dans le temps, comporter une perspective

Cet article est réservé à nos abonnés agevillapro

Pourquoi cette information est-elle payante ?

Notre rédaction se mobilise quotidiennement pour réaliser deux newsletters hebdomadaires et alimenter le site internet d'agevillagepro, dédié aux professionnels du secteur, en informations techniques, dossiers d'actualité ou de fond.

J’ai déjà un compte

mot de passe oublié

Abonnez-vous pour accèder à notre contenu exclusif

Actualités, outils pratiques, textes officiels, appels à projets : retrouverez chaque semaine toute l’information utile aux professionnels du secteur

Découvrir les abonnements
Partager cet article

Sur le même sujet