Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Azheimer: Le modèle amyloïde ne suffit pas, selon le Pr Mathieu Ceccaldi.

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 22/05/2015

0 commentaires

A l’occasion de la Journée politiques publiques et recherche Alzheimer, influences et enjeux réciproques’ organisée le 21 mai par l’Association France Alzheimer, le Pr Mathieu Ceccaldi, neurologue à l’hôpital de la Timone et président du conseil scientifique sciences médicales de France Alzheimer, a montré l’état de la recherche médicale sur la maladie d’Alzheimer (MA).« Alois Alzheimer avait décrit des éléments cliniques et biologiques de la MA » rappelle le Pr Ceccaldi. « Puis, on a surtout vu se développer une approche fonctionnelle, avant que progressivement, émerge une approche de la pathologie (formes génétiques par exemple). » L’hypothèse amyloïde (selon laquelle les plaques sont

Cet article est réservé à nos abonnés agevillapro

Pourquoi cette information est-elle payante ?

Notre rédaction se mobilise quotidiennement pour réaliser deux newsletters hebdomadaires et alimenter le site internet d'agevillagepro, dédié aux professionnels du secteur, en informations techniques, dossiers d'actualité ou de fond.

J’ai déjà un compte

mot de passe oublié

Abonnez-vous pour accèder à notre contenu exclusif

Actualités, outils pratiques, textes officiels, appels à projets : retrouverez chaque semaine toute l’information utile aux professionnels du secteur

Découvrir les abonnements
Partager cet article

Sur le même sujet