Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Médiation familiale : la judiciarisation aggrave la souffrance, selon Rabia Hamidi (*)

Auteur Rédaction

Temps de lecture 2 min

Date de publication 22/06/2015

0 commentaires

Rabia Hamidi a récemment publié une thèse européenne prônant la médiation familiale en gérontologie (lire notre récent article ici). Le constat est en effet alarmant. La maladie d’un parent peut réveiller des douleurs secrètes très profondes dans une fratrie et enliser la famille dans des conflits inextricables dont personne ne sort gagnant”, explique-t-elle. L’épuisement de l’aidant ou la question de la prise en charge sur le long terme peuvent en être les révélateurs. Dans cette famille par exemple, un aidant épuisé a demandé un jour à ses frères et soeurs de le relayer une fois par semaine. Sa requête a fait exploser de rage l’un des frères, qui lui a répondu Je ne m’occuperai pas de

Cet article est réservé à nos abonnés agevillapro

Pourquoi cette information est-elle payante ?

Notre rédaction se mobilise quotidiennement pour réaliser deux newsletters hebdomadaires et alimenter le site internet d'agevillagepro, dédié aux professionnels du secteur, en informations techniques, dossiers d'actualité ou de fond.

J’ai déjà un compte

mot de passe oublié

Abonnez-vous pour accèder à notre contenu exclusif

Actualités, outils pratiques, textes officiels, appels à projets : retrouverez chaque semaine toute l’information utile aux professionnels du secteur

Découvrir les abonnements
Partager cet article

Sur le même sujet