Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Une étude mesure pour la première fois le risque d'accident d'exposition au sang en ehpad (*)

Auteur Rédaction

Temps de lecture 2 min

Date de publication 22/06/2015

0 commentaires

Contrairement à ce qui est perçu, le risque d’accident d’exposition au sang (AES) existe en Ehpad, et sa prise en charge est loin d’être optimale. C’est ce que démontre une étude menée en région Rhône-Alpes.Les AES peuvent être responsables de la transmission de maladies infectieuses (hépatite B, hépatite C, VIH) chez le personnel soignant, et la moitié d’entre eux AES touchent les IDE. Aucune donnée n’était disponible sur la réalité des AES en ehpad avant cette étude menée par l’ARLIN Rhône-Alpes (Lyon) en partenariat avec BD Medical-Diabetes Care. Menée du 22 septembre au 21 novembre 2014 auprès des IDE salariées des Ehpad de Rhône-Alpes, elle a reçu des réponses de 24% des 679 Ehpad, et

Cet article est réservé à nos abonnés agevillapro

Pourquoi cette information est-elle payante ?

Notre rédaction se mobilise quotidiennement pour réaliser deux newsletters hebdomadaires et alimenter le site internet d'agevillagepro, dédié aux professionnels du secteur, en informations techniques, dossiers d'actualité ou de fond.

J’ai déjà un compte

mot de passe oublié

Abonnez-vous pour accèder à notre contenu exclusif

Actualités, outils pratiques, textes officiels, appels à projets : retrouverez chaque semaine toute l’information utile aux professionnels du secteur

Découvrir les abonnements
Partager cet article

Sur le même sujet