Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Mourir à domicile, un souhait rarement exaucé en France

Auteur Rédaction

Temps de lecture 2 min

Date de publication 06/07/2015

0 commentaires

Dans son nouveau bulletin mensuel d’information, l’Institut national d’études démographiques (INED) montre que si la majorité des Français (55%) souhaite mourir à domicile, seulement un quart le fait effectivement. Une différence qui s’explique par la forte médicalisation de la fin de vie en France. 80% des décès (dans un échantillon de 15 000 personnes décédées à plus de 18 ans) surviennent de façon non soudaine, à la suite d’un parcours résidentiel et médical. Parmi ces morts non soudaines, quatre semaines avant le décès, vivre à domicile est la situation la plus fréquente (elle concerne 45% des personnes, 52% des hommes et 39% des femmes), en particulier pour les plus jeunes (60% des

Cet article est réservé à nos abonnés agevillapro

Pourquoi cette information est-elle payante ?

Notre rédaction se mobilise quotidiennement pour réaliser deux newsletters hebdomadaires et alimenter le site internet d'agevillagepro, dédié aux professionnels du secteur, en informations techniques, dossiers d'actualité ou de fond.

J’ai déjà un compte

mot de passe oublié

Abonnez-vous pour accèder à notre contenu exclusif

Actualités, outils pratiques, textes officiels, appels à projets : retrouverez chaque semaine toute l’information utile aux professionnels du secteur

Découvrir les abonnements
Partager cet article

Sur le même sujet