Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Le cinquième risque va revenir dans le débat présidentiel, selon Laurence Rossignol (*)

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 25/01/2016

0 commentaires

Lors du 8ème débat OCIRP sur la perte d’autonomie le 21 janvier, Laurence Rossignol, secrétaire d’Etat chargée de la Famille, de l’Enfance, des Personnes âgées et de l’Autonomie, est revenue sur la loi d’adaptation de la société au vieillissement, mais s’est aussi exprimée sur la question du cinquième risque.“Faut-il un cinquième risque ? Comment le financer, grâce à une protection obligatoire associée à une protection complémentaire ? Doit-elle être volontaire ou obligatoire ?” Autant de questions soulevées par Laurence Rossignol en introduction de la rencontre OCIRP.Pour la secrétaire d’Etat, le débat autour du cinquième risque est devenu inéluctable. Il fera probablement partie du débat

Cet article est réservé à nos abonnés agevillapro

Pourquoi cette information est-elle payante ?

Notre rédaction se mobilise quotidiennement pour réaliser deux newsletters hebdomadaires et alimenter le site internet d'agevillagepro, dédié aux professionnels du secteur, en informations techniques, dossiers d'actualité ou de fond.

J’ai déjà un compte

mot de passe oublié

Abonnez-vous pour accèder à notre contenu exclusif

Actualités, outils pratiques, textes officiels, appels à projets : retrouverez chaque semaine toute l’information utile aux professionnels du secteur

Découvrir les abonnements
Partager cet article

Sur le même sujet