Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Robot phoque en maison de retraite : oui mais... (*)

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 11/04/2016

0 commentaires

A Nîmes, Colombes ou Le Mans, Paro, le robot phoque, prend ses quartiers dans plus en plus d’établissements accueillant des personnes âgées. Gadget ou vrai outil de stimulation sensorielle ?Né en 2005 au Japon, Paro a pour vocation d’apaiser, rassurer et de stimuler les résidents, en particulier les personnes souffrant de la maladie d’Alzheimer. Nous vous en parlions — déjà — en détail en septembre 2014​.Si l’objet semble conquérir de plus en plus d’établissements, reste que son coût (5000 euros) peut faire réfléchir. D’autant qu’une étude récente, menée par Karen Thodberg du département des sciences animales de l’université d’Aarhus (Danemark), livre des résultats en demi-teinte quant à son

Cet article est réservé à nos abonnés agevillapro

Pourquoi cette information est-elle payante ?

Notre rédaction se mobilise quotidiennement pour réaliser deux newsletters hebdomadaires et alimenter le site internet d'agevillagepro, dédié aux professionnels du secteur, en informations techniques, dossiers d'actualité ou de fond.

J’ai déjà un compte

mot de passe oublié

Abonnez-vous pour accèder à notre contenu exclusif

Actualités, outils pratiques, textes officiels, appels à projets : retrouverez chaque semaine toute l’information utile aux professionnels du secteur

Découvrir les abonnements
Partager cet article

Sur le même sujet