Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Edito : Après Aggir : le RAI

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 23/05/2016

0 commentaires

Enfin…

On l’attendait depuis longtemps… Depuis que le Pr Henrard avait démontré l’intérêt d’un vrai outil d’évaluation multi-dimentionnel des situations complexes faces aux limites d’outils comme Aggir (qui n’avait d’ailleurs pas été créé pour cela mais pour rendre éligible ou non à l’APA). Depuis que les Québecois du SMAF et le Pr Réjean Hébert, devenu ministre de la Santé, avaient démontré l’importance d’outils de ce type en Dordogne, les situations des personnes en Gir 2 avaient été passées au crible de la grille SMAF. Verdict : un écart de 1 à 7 ! Certaines personnes auraient dû être beaucoup plus aidées, d’autres moins​.De commissions en expérimentations, la réflexion de la CNSA

Cet article est réservé à nos abonnés agevillapro

Pourquoi cette information est-elle payante ?

Notre rédaction se mobilise quotidiennement pour réaliser deux newsletters hebdomadaires et alimenter le site internet d'agevillagepro, dédié aux professionnels du secteur, en informations techniques, dossiers d'actualité ou de fond.

J’ai déjà un compte

mot de passe oublié

Abonnez-vous pour accèder à notre contenu exclusif

Actualités, outils pratiques, textes officiels, appels à projets : retrouverez chaque semaine toute l’information utile aux professionnels du secteur

Découvrir les abonnements
Partager cet article

Sur le même sujet