Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Edito : quand les élus, les représentant syndicaux, veulent garder leur directrice d'Ehpad

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 27/06/2016

0 commentaires

Mobilisation jusqu’au plus haut sommet de l’Etat

Après 11 directeurs en 17 ans, une nouvelle directrice en intérim a reçu un super accueil début 2015 à l’Ehpad public Le pré Ras d’Eau” à Sancoins (18). Les 83 résidents vivaient dans un climat interne jugé délétère. L’organisation du travail prescrit n’était pas toujours respectée. Le projet d’établissement n’était pas partagé. Quant aux tensions financières, elles étaient réelles avec une baisse d’activité pour un tarif à 53,71€/jour.Cette nouvelle directrice fut accueillie avec beaucoup d’espoir en février 2015. Son expérience professionnelle d’une trentaine d’années en tant qu’infimière, cadre de santé, psychologue, associée à la volonté de

Cet article est réservé à nos abonnés agevillapro

Pourquoi cette information est-elle payante ?

Notre rédaction se mobilise quotidiennement pour réaliser deux newsletters hebdomadaires et alimenter le site internet d'agevillagepro, dédié aux professionnels du secteur, en informations techniques, dossiers d'actualité ou de fond.

J’ai déjà un compte

mot de passe oublié

Abonnez-vous pour accèder à notre contenu exclusif

Actualités, outils pratiques, textes officiels, appels à projets : retrouverez chaque semaine toute l’information utile aux professionnels du secteur

Découvrir les abonnements
Partager cet article

Sur le même sujet