Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Les souffrances apaisées

Auteur Rédaction

Temps de lecture 5 min

Date de publication 19/12/2016

0 commentaires

Les techniques au service de la philosophie, les chemins de cohérences entre les valeurs affichées et les valeurs produites

La douleur est un ressenti. Une analyse par le cerveau d’un état corporel, émotionnel, une interprétation obligatoirement subjective. Combien de fois n’avons-nous pas entendu ces mots violents « mais non, cela ne fait pas mal, arrêtez de bouger… ».Une douleur ressentie est en cela toujours réelle, bien loin de l’aspect objectif, anatomique ou physiologique, bien loin de nos croyances fondées sur nos expériences personnelles et professionnelles.Nier la douleur de l’autre, ne pas la prendre en compte, la sous-évaluer, c’est attaquer sinon la dignité de la personne, tout au moins les

Cet article est réservé à nos abonnés agevillapro

Pourquoi cette information est-elle payante ?

Notre rédaction se mobilise quotidiennement pour réaliser deux newsletters hebdomadaires et alimenter le site internet d'agevillagepro, dédié aux professionnels du secteur, en informations techniques, dossiers d'actualité ou de fond.

J’ai déjà un compte

mot de passe oublié

Abonnez-vous pour accèder à notre contenu exclusif

Actualités, outils pratiques, textes officiels, appels à projets : retrouverez chaque semaine toute l’information utile aux professionnels du secteur

Découvrir les abonnements
Partager cet article

Sur le même sujet