Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Humanitude, tendresse, relations, les nouveaux éclairages des neurosciences

Auteur Rédaction

Temps de lecture 8 min

Date de publication 02/01/2017

0 commentaires

Du rôle de l’ocytocine dans le prendre soin

Pour être mentalement équilibré et heureux, il est indispensable d’entretenir des relations humaines positives, empreintes de tendresse, des relations d’Humanitude.La qualité du contact, les regards, les paroles, les touchers, que nous échangeons en permanence avec les autres sont les facteurs les plus déterminants de notre bien-être. Cet environnement social, ces relations, ces échanges, vont agir directement sur le développement de notre cerveau, et venir stimuler la sécrétion d’ocytocine, reconnue comme l’hormone du bien-être : un cercle vertueux à maintenir pour améliorer la qualité des soins auprès des personnes fragilisées, malades. Mots-clés :

Cet article est réservé à nos abonnés agevillapro

Pourquoi cette information est-elle payante ?

Notre rédaction se mobilise quotidiennement pour réaliser deux newsletters hebdomadaires et alimenter le site internet d'agevillagepro, dédié aux professionnels du secteur, en informations techniques, dossiers d'actualité ou de fond.

J’ai déjà un compte

mot de passe oublié

Abonnez-vous pour accèder à notre contenu exclusif

Actualités, outils pratiques, textes officiels, appels à projets : retrouverez chaque semaine toute l’information utile aux professionnels du secteur

Découvrir les abonnements
Partager cet article

Sur le même sujet