Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Qualité & management

SQVT, droit à la déconnexion

Auteur Rédaction

Temps de lecture 2 min

Date de publication 30/01/2017

0 commentaires

SQVT, RPSTMS

Les 7èmes rencontres pour la santé au travail ont fait salle comble ce 25 janvier à la Maison de la Chimie à Paris.

edito photo annie de vivieL’occasion pour les parlementaires impliqués dans la Loi El Khomri et les experts de la gestion” des ressources humaines, de discuter des transformations au travail. Parmi celles-ci, on notera le vieillissement de la population et l’explosion des salariés-aidants, mais aussi l’arrivée des stratégies digitales (mails, plateformes de communication, d’apprentissage, mooc, systèmes d’informations…).

Mesurer l’activité (notamment pour le travail à distance”, aux domiciles), mesurer aussi le bien-être au travail” (avec le risque d’épuisement des managers pressurés par les tensions budgétaires), optimiser les trajets, renforcer les systèmes d’information, favoriser la traçabilité des actions, des protocoles… Vis-à-vis des pairs, des clients, des familles, des autorités de tarification… On le sait, les acteurs du médico-social, tant à domicile qu’en établissements se voient impactés par ces nouveautés.

Parmi les utilisations concrètes de ces outils de suivi, notons la traçabilité du prendre soin, ajusté aux rythmes des personnes fragilisées (ne pas les réveiller inutilement) pour préserver leur santé !

Hervé Lanouzière, directeur de l’Agence nationale de l’amélioration des conditions de travail (ANACT), rappelle le nécessaire équilibre entre les trois exigences de toute structure : celles des clients, celles de l’entreprise et celles des collaborateurs. Il souligne que les conditions de travail ont été le parent pauvre des réflexions RH ces dernières années. Négligées, invisibles, elles reviennent en force sur le devant de la scène à la vue des chiffres d’absentéismes, d’arrêts de travail… Du secteur médico-social notamment. L’engagement des professionnels de la santé, du secteur médico-social est réel, au risque de l’épuisement, du burn-out. Infirmiers, aides-soignants, médecins et pharmaciens ont déjà pris d’assaut la plateforme d’appel de l’association SPS (Soins aux professionnels de santé) au 0805 23 23 36, ouverte 24h/​24 7 jours du 7.

La loi El Khomri a souhaité protéger les salariés du harcèlement numérique par l’exigence d’une charte au sein des entreprises sur le droit à la déconnexion”. Pour sa part, l’ANACT redoute le mythe des solutions parfaites” (obligations de déconnexion à certaines heures, organisations miracles, protocoles magiques).

Elle préconise une démarche d’accompagnement du projet, du changement qui ne réussira que par l’implication de la direction, associée à des temps d’échanges, d’appropriation, de partage, mais aussi des évaluations régulières et communiquées à tous.

Sans oublier la politesse élémentaire : écrire Bonjour” et Merci” en fin de mail… Ca change tout ! D’ailleurs, prévenir les incivilités numériques sera à l’ordre du jour de la Semaine du Respect” entre le 13 et le 17 février.

Nous en reparlerons !

Partager cet article