Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

"Nous nous devons de prévenir l'avenir"

Auteur Rédaction

Temps de lecture 5 min

Date de publication 10/04/2017

0 commentaires

Aujourd’hui, on considère le vieillissement non plus comme une fatalité mais comme une maladie”

Heureusement que pour nombre d’entre nous, la perte d’autonomie, la dépendance physique et/​ou mentale ne concerne pas tout le monde avec l’avancée en âge.Aujourd’hui, une personne sur cinq est âgée de 60 ans ou plus ; les projections démographiques donnent une croissance majeure de cette classe pour 2050, soit une personne sur trois.Confronté à ces données, pour nos sociétés, le problème est avant tout culturel et social et, dans le champ du vieillissement, le recours au médical s’effectue bien en amont du grand âge. « Aujourd’hui, on considère le vieillissement non plus comme une fatalité mais comme une

Cet article est réservé à nos abonnés agevillapro

Pourquoi cette information est-elle payante ?

Notre rédaction se mobilise quotidiennement pour réaliser deux newsletters hebdomadaires et alimenter le site internet d'agevillagepro, dédié aux professionnels du secteur, en informations techniques, dossiers d'actualité ou de fond.

J’ai déjà un compte

mot de passe oublié

Abonnez-vous pour accèder à notre contenu exclusif

Actualités, outils pratiques, textes officiels, appels à projets : retrouverez chaque semaine toute l’information utile aux professionnels du secteur

Découvrir les abonnements
Partager cet article

Sur le même sujet