Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

La lente prise de conscience de la souffrance des soignants

Auteur Rédaction

Temps de lecture 2 min

Date de publication 02/05/2017

0 commentaires

Risque aigu de burn-out

Depuis 2004, le docteur Régis Mouriès se bat pour faire reconnaître la souffrance des professionnels de santé et le risque aigu de burn-out auquel les soignants font face. Des difficultés réelles qui commencent à être prise en considération.« Quand j’ai fondé l’AAPML il y a 13 ans, il existait un véritable déni du burn-out », rapporte le docteur Mouriès. Pourtant, explique-t-il, le taux de suicide chez les médecins était le même qu’aujourd’hui, soit plus de deux fois celui de la population générale.Pour y faire face, l’Association d’aide aux professionnels de santé et médecins libéraux ouvre une ligne téléphonique d’écoute et d’assistance téléphonique anonyme et

Cet article est réservé à nos abonnés agevillapro

Pourquoi cette information est-elle payante ?

Notre rédaction se mobilise quotidiennement pour réaliser deux newsletters hebdomadaires et alimenter le site internet d'agevillagepro, dédié aux professionnels du secteur, en informations techniques, dossiers d'actualité ou de fond.

J’ai déjà un compte

mot de passe oublié

Abonnez-vous pour accèder à notre contenu exclusif

Actualités, outils pratiques, textes officiels, appels à projets : retrouverez chaque semaine toute l’information utile aux professionnels du secteur

Découvrir les abonnements
Partager cet article

Sur le même sujet