Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Qualité & management

SQVT : l'absentéisme au travail

Auteur Rédaction

Temps de lecture 3 min

Date de publication 06/06/2017

0 commentaires

Coûts directs et cachés

Au lendemain de la parution du guide sur le burn-out de l’HAS, le syndicat CFE-CGC s’insurge contre sa non reconnaissance dans le Code du Travail (comme en Belgique). Le syndicat estime qu’inscrire le burn-out sur le tableau des maladies professionnelles serait rendre justice aux victimes et faire assumer le coût aux entreprises qui le génèrent. Les pathologies psychiques liées au travail coûtent 617 milliards d’euros aux européens. (Ndlr voir le livre Omerta à l’hôpital et les constats de la plateforme d’appel de l’association SPS (Soins aux professionnels de santé). La CFE-CGC rappelle que pour chaque euro investi dans la prévention des risques psychosociaux (rapport

Cet article est réservé à nos abonnés agevillapro

Pourquoi cette information est-elle payante ?

Notre rédaction se mobilise quotidiennement pour réaliser deux newsletters hebdomadaires et alimenter le site internet d'agevillagepro, dédié aux professionnels du secteur, en informations techniques, dossiers d'actualité ou de fond.

J’ai déjà un compte

mot de passe oublié

Abonnez-vous pour accèder à notre contenu exclusif

Actualités, outils pratiques, textes officiels, appels à projets : retrouverez chaque semaine toute l’information utile aux professionnels du secteur

Découvrir les abonnements
Partager cet article