Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Dossier : le secret médical partagé

Auteur Rédaction

Temps de lecture 3 min

Date de publication 04/09/2017

0 commentaires

Continuité des soins et de la prise en charge

La loi Santé de janvier 2016 a ouvert le partage des informations médicales aux professionnels non soignants, dans le but de « favoriser la prévention, la coordination, la qualité et la continuité » des soins et de la prise en charge. Mais quelles sont les limites imposées par la législation ? Que peut-on partager, et avec qui ? Quels dispositifs mettre en place ? Eléments de réponse.En matière de suivi, la loi de 2016 constitue une avancée majeure : depuis la loi Kouchner de 2002, il était certes possible de partager des informations, mais seulement entre professionnels du soin.Or la prise en charge des personnes vieillissantes, fragiles, nécessite

Cet article est réservé à nos abonnés agevillapro

Pourquoi cette information est-elle payante ?

Notre rédaction se mobilise quotidiennement pour réaliser deux newsletters hebdomadaires et alimenter le site internet d'agevillagepro, dédié aux professionnels du secteur, en informations techniques, dossiers d'actualité ou de fond.

J’ai déjà un compte

mot de passe oublié

Abonnez-vous pour accèder à notre contenu exclusif

Actualités, outils pratiques, textes officiels, appels à projets : retrouverez chaque semaine toute l’information utile aux professionnels du secteur

Découvrir les abonnements
Partager cet article

Sur le même sujet