Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Accompagnements & soins

Nelly Gantzer, soignante accusée et condamnée pour exercice illégal de la médecine, recherche des soutiens pour la révision de son procès.

Auteur Rédaction

Temps de lecture 3 min

Date de publication 03/04/2008

0 commentaires

« Je préfère mourir que de vivre condamnée pour avoir eu le courage de dire que l’on pouvait et que l’on devait s’occuper autrement de nos anciens en fin de vie ». C’est le cri de détresse que nous venons de recevoir de Nelly Gantzer. Des professionnels de la gérontologie la soutiennent déjà. Pour obtenir la révision de son procès, il est important que son comité de soutien s’élargisse. Infirmière, formée en soins palliatifs par le Professeur Rapin, Nelly Gantzer a créé en 1989 un centre de soins continus, orienté dans la prise en soin de patients âgés en situation palliative. Elle disposait des qualifications nécessaires pour diriger ce centre, géré par une commune alsacienne. « Dans cet

Cet article est réservé à nos abonnés agevillapro

Pourquoi cette information est-elle payante ?

Notre rédaction se mobilise quotidiennement pour réaliser deux newsletters hebdomadaires et alimenter le site internet d'agevillagepro, dédié aux professionnels du secteur, en informations techniques, dossiers d'actualité ou de fond.

J’ai déjà un compte

mot de passe oublié

Abonnez-vous pour accèder à notre contenu exclusif

Actualités, outils pratiques, textes officiels, appels à projets : retrouverez chaque semaine toute l’information utile aux professionnels du secteur

Découvrir les abonnements
Partager cet article