Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

L'agenda du sommeil de l'HAS : pour éviter de réveiller

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 22/05/2018

0 commentaires

Spécial octogénaire

Les neurosciences en témoignent : favoriser un bon sommeil est capital pour la santé, notamment pour les personnes atteintes de troubles neurologiques, de pathologies neurodégénératives.Le sommeil perturbé a des impacts aujourd’hui connus sur les troubles de la mémoire, la diminution de la vigilance, les troubles de l’humeur, les fatigues, la mauvaise régulation des sucres dans le sang, la diminution du système immunitaire, l’inversion du cycle urinaire (perturbation du cycle nycthémal) et donc des risques majeurs de troubles du comportement. Les hormones du stress sont alors secrétées entrainant des difficultés de rendormissement notamment avec un risque de

Cet article est réservé à nos abonnés agevillapro

Pourquoi cette information est-elle payante ?

Notre rédaction se mobilise quotidiennement pour réaliser deux newsletters hebdomadaires et alimenter le site internet d'agevillagepro, dédié aux professionnels du secteur, en informations techniques, dossiers d'actualité ou de fond.

J’ai déjà un compte

mot de passe oublié

Abonnez-vous pour accèder à notre contenu exclusif

Actualités, outils pratiques, textes officiels, appels à projets : retrouverez chaque semaine toute l’information utile aux professionnels du secteur

Découvrir les abonnements
Partager cet article

Sur le même sujet