Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Accompagnements & soins

Garantir la santé et le bien-être au travail des collaborateurs

Auteur Rédaction

Temps de lecture 2 min

Date de publication 06/03/2019

0 commentaires

pour optimiser l’accompagnement des personnes fragilisées



Enseignement d’une enquête auprès de plus de trois mille collaborateurs du médico-social sur les enjeux de santé et bien-être.

Mots-clés : santé — bien-être — qualité de vie au travail

Les professionnels accompagnent les personnes fragilisées tout au long de leur parcours. Ils sont pleinement engagés dans cet accompagnement global, cette prise en soin. Pour assurer un accompagnement de qualité dans ce contexte de dépendance, ils doivent être en parfaite santé. La santé étant ici définie selon l’OMS (Organisation mondiale de la santé) : « état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d’infirmité. »

La santé et le bien être des collaborateurs est un gage de qualité dans la prise en soin, c’est même devenu aujourd’hui une condition majeure.

Les études nationales sur le sujet de la santé des professionnels sont rares et incomplètes, et rarement suivies de mesures correctives ou incitatives. Le plan santé au travail (PST) est peu connu et incomplet.

Il est donc nécessaire de prendre le sujet en main pour mesurer « l’état d’être » des collaborateurs, identifier les facteurs impactants, innover dans les solutions et suivre les indicateurs d’amélioration.

Le principe des entreprises et organisations dites « ouvertes » est basé sur la qualité de vie au travail, sur la bienveillance et l’intelligence collective. Les démarches à Très Haute Qualité Sanitaire, Sociale et environnementale (THQSE) permettent de placer la bienveillance au cœur de l’organisation pour un résultat positif tant au niveau des collaborateurs que des résidents.

Prévention des risques, prévention de l’exposition aux perturbateurs endocriniens, vigilance sur les risques chimiques et la qualité de l’air intérieur, prévention des TMS, santé-environnementale, dépistages, promotion de la santé, nutrition et sports, espaces verts, éco-conception des soins, mécénat de compétences, sont de nouvelles approches qui permettent d’optimiser la qualité de vie en général et de redonner du sens aux métiers.

Les résultats d’une enquête menée via l’outil B2ST (Bien-Être Santé et Satisfaction au Travail) auprès de 3000 collaborateurs du secteur nous permettent d’ores et déjà de présenter des tendances, d’innover dans l’optimisation de ce bien être global et d’impulser des projets collaboratifs chargés de sens.

Voir un exemple de rapport B2ST



Olivier Toma est directeur de l’agence Primum Non Nocere. Fort d’une expérience de plus de 20 ans dans le domaine de santé (direction d’établissements, cliniques), Olivier Toma a participé à la création du label ACSS® (Amélioration Continue des Services et des Soins), des premiers référentiels de « Qualité » avec l’ANDEM en 1995 au concept d’Eco-Clinique en 1998. Après le premier bâtiment de santé HQE®, il participe à l’écriture du guide AFNOR : « Guide de management environnemental appliqué aux établissements de santé » en 2003 puis à la certification en management environnemental et la certification iso 14001 dans le domaine hospitalier. En 2005, il crée le Comité de développement durable en santé (C2DS). Il est co-auteur du guide « Le tour du monde du développement durable en santé » et du livre « Hippocrate au secours ! » en 2012.


Partager cet article