Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Qualité & management

Evitons d'être tous grippés

Auteur Rédaction

Temps de lecture 2 min

Date de publication 16/10/2019

0 commentaires

Boostons nos défenses

Fièvre, fatigue, toux… l’état grippal pointe avec les premiers frimas de l’automne.

Comment ne pas voir que tout le secteur de l’aide et des soins aux plus âgés se grippe ?

Grippés : les services d’aides et de soins aux domiciles. Leur modèle économique attaque leurs défenses immunitaires. Leurs tarifications horaires sont fixées par les financeurs publics, sous leurs coûts de revient (évalués à 24 €/​heure selon la DGCS/IGAS). La CNSA mobilise son conseil pour booster l’approche domiciliaire, sa gouvernance, ses financements. Sera-t-elle suivie d’effets ?

Grippés : les professionnels de l’aide et du soin. Après les mouvements sociaux de 2018, on les a vu sur les ronds-points avec leurs gilets jaunes, signes de leurs précarités, de leur ras-le-bol. Qui leur dit merci ? s’interroge la campagne Aesio.

Après avoir affronté les épisodes caniculaires de cet été, on sent que l’arrivée de l’hiver risque de les épuiser encore plus. Ils sont fortement invités à se vacciner contre la grippe. Mais ils attendent des signes sonnants et trébuchants de reconnaissance. Comme ces équipes soignantes des services hospitaliers de l’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris qui demandent le label Hospitalité.

Grippés : les chiffres de la sinistralité dans notre secteur. Les accidents du travail, TMS, RPS poursuivent leur progression. L’INRS interroge les exosquelettes cette semaine.

Grippés : ces hommes de plus de 65 ans que les messages de prévention santé ont du mal à toucher. Un guide fourmille de recommandations pour mieux les atteindre.

Grippés : les images de solutions d’accueils pour personnes âgées fragilisées. Cette semaine un petit dictionnaire (critique) de l’habitat inclusif outille la réflexion de ces pistes de réponses entre le domicile et l’EHPAD.

Grippés : les chiffres du gaspillage alimentaire avec ces tonnes de déchets alors que les taux de dénutrition restent élevés. Sabine Soubielle : Humanitude Restauration, présentera ses pistes de réponses lors de notre prochain colloque Agevillage/​Humanitude sur les approches non-médicamenteuses les 14 et 15 novembre prochains à Paris.

Au risque de prendre en grippe ces décideurs publics qui repoussent leurs limites, les professionnels attendent… Ils attendent la remise du rapport El Khomri sur les métiers du grand âge repoussée à fin octobre. Ils attendent une grande loi Grand âge et autonomie venant solvabiliser un accompagnement de qualité.

Afin d’éviter la grippe, chacun va développer des stratégies pour booster ses défenses, se ressourcer. En allant écouter les réflexions, les expériences ressourçantes de notre colloque annuel Agevillage/​Humanitude sur les approches non-médicamenteuses.

Parce que nous voulons tous éviter d’être épuisés, aigris, grippés.

Partager cet article
Tags