Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Qualité & management

Dément, grabataire... Peser ses mots pour changer de regard sur le grand âge et ses métiers

Auteur Rédaction

Temps de lecture 2 min

Date de publication 26/02/2020

0 commentaires

Renforcer l’attractivité du secteur passe aussi par le vocabulaire

Loin d’être anecdotique, les mots employés, dans le cadre privé comme professionnel, influent sur la façon dont nous voyons le monde. Pour lutter contre l’âgisme, mais aussi porter un nouveau regard sur celles et ceux qui accompagnent les personnes âgées, quatre professionnels nous invitent à changer de vocabulaire. Pour Claude Jeandel, professeur de médecine en gériatrie et membre du directoire de la fondation Partage & Vie, le manque d’attractivité des métiers du grand âge est dû à différents facteurs, et notamment la façon dont on présente ces métiers.Le changement sémantique auquel il appelle, aux côtés de Pascal Champvert

Cet article est réservé à nos abonnés agevillapro

Pourquoi cette information est-elle payante ?

Notre rédaction se mobilise quotidiennement pour réaliser deux newsletters hebdomadaires et alimenter le site internet d'agevillagepro, dédié aux professionnels du secteur, en informations techniques, dossiers d'actualité ou de fond.

J’ai déjà un compte

mot de passe oublié

Abonnez-vous pour accèder à notre contenu exclusif

Actualités, outils pratiques, textes officiels, appels à projets : retrouverez chaque semaine toute l’information utile aux professionnels du secteur

Découvrir les abonnements
Partager cet article