Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Edito - Covid Saison 2 : Faire front commun

Auteur Rédaction

Temps de lecture 2 min

Date de publication 02/11/2020

0 commentaires

Ensemble : personnes aidées, proches aidants, professionnels du domicile, des établissements

La pandémie a repris de la vigueur dans notre pays au point que le Président de la République a décidé un reconfinement.

Un reconfinement qui entraîne denouvelles règles, de nouvelles attestations pour aller prendre soin d’un proche, pour que les professionnels de l’aide et des soins à domicile puissent intervenir. Voir les obligations des particuliers employeurs.

Un reconfinement qui n’empêche pas les visites en établissements à condition que chacun respecte les mesures barrière pour éviter les contaminations naturellement involontaires mais délétères pour les sujets les plus fragiles. Cette saison 2 de l’épidémie avec ses exigences fatigue, agace, voire exaspère. Mais les incivilités et l’agressivité n’ont jamais permis la sérénité. Utilisons les lieux pour exprimer et tenter de résoudre nos désaccords : les rencontres avec les directions, les conseils de la vie sociale CVS, voir aussi les recours en cas de conflits.

Un reconfinement qui questionne les premiers concernés, les plus âgés : qui les écoute vraiment ? Entendons ce qu’ils nous disent de cette drôle de période.

Un reconfinement qui nous interroge dans notre attitude face aux maladies, aux peurs, aux protections, au risque de surprotection, notre rapport à la mort (voir le livre de Marie de Hennezel, L’adieu interdit, ou cette tribune d’Alexandre Jardin #NON nous ne nous laisserons pas enfermer).

Un reconfinement qui n’empêche pas de prendre soin de soi, au contraire.En utilisant les technologies comme la téléconsultation explique Frédérique Decherf de l’Agirc-Arrco, à l’occasion de cette semaine de la Prévention Santé du 2 au 6 novembre.

Un reconfinement qui nous projette dans le vieillissement, quand le rayon d’action n’est plus de de 400 mètres autour de chez soi. L’occasion de bousculer son chez soi” et de rendre sa salle de bain plus sûre.

Un reconfinement qui ne doit pas rimer avec isolement en sollicitant toutes les ressources possibles.

Un reconfinement qui dit merci à la culture, aux artistes car nous avons l’art pour ne pas mourir de la vérité” disait Nietzsche

Un reconfinement trop difficile si nous ne faisons pas front commun : personnes aidées, proches aidants et professionnels, élus, voisins, citoyens.

Serrons-nous les coudes pour supporter ensemble ce reconfinement.

Partager cet article
Tags

Sur le même sujet