Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Qualité & management

Le langage infantilisant est préjudiciable – Etude sur 20 résidents

Auteur Rédaction

Temps de lecture 2 min

Date de publication 15/09/2008

0 commentaires

Une étude américaine présentée à la conférence internationale sur la maladie d’Alzheimer (Icad) cet été à Chicago, montre que les patients atteints d’une maladie d’Alzheimer semblent plus résistants aux soins lorsque le personnel soignant des maisons de repos médicalisées s’adresse à eux avec un langage infantilisant.Les causes d’entrée en établissements sont les difficultés dans les actes de la vie quotidienne et les comportements difficiles de malades atteints de démences, de type Alzheimer.Leur accueil et leur accompagnement représente un défi complexe pour les soignants, car les résidents cumulent de 6 à 8 pathologies (Cf. Enquête Drees 2006 — Pathologie des résidents d’EHPAD).Parmi les

Cet article est réservé à nos abonnés agevillapro

Pourquoi cette information est-elle payante ?

Notre rédaction se mobilise quotidiennement pour réaliser deux newsletters hebdomadaires et alimenter le site internet d'agevillagepro, dédié aux professionnels du secteur, en informations techniques, dossiers d'actualité ou de fond.

J’ai déjà un compte

mot de passe oublié

Abonnez-vous pour accèder à notre contenu exclusif

Actualités, outils pratiques, textes officiels, appels à projets : retrouverez chaque semaine toute l’information utile aux professionnels du secteur

Découvrir les abonnements
Partager cet article