Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Les familles sont à bout de souffle et veulent compter sur la solidarité nationale

Auteur Rédaction

Temps de lecture 2 min

Date de publication 28/02/2011

0 commentaires

Dans une lettre ouverte, la FNAPAEF, par la voix de sa présidente, Joelle Le Gall, réagit au discours prononcé le 8 février dernier par le président de la République au Conseil Economique et Social.Après avoir reconnu l’intérêt porté par les politiques à la perte d’autonomie”, l’association insiste sur le fait que des aspects du discours l’ont, elle comme les familles, heurtés. Extraits de la lettre :« Que dire de la souffrance de celui que l’on arrache de sa maison où il n’aspire qu’à finir ses jours parce que personne ne veut au fond se compliquer la vie pour l’aider à s’y maintenir ? » propos blessants pour les familles car vous semblez dire qu’elles abandonnent leurs proches, alors que

Cet article est réservé à nos abonnés agevillapro

Pourquoi cette information est-elle payante ?

Notre rédaction se mobilise quotidiennement pour réaliser deux newsletters hebdomadaires et alimenter le site internet d'agevillagepro, dédié aux professionnels du secteur, en informations techniques, dossiers d'actualité ou de fond.

J’ai déjà un compte

mot de passe oublié

Abonnez-vous pour accèder à notre contenu exclusif

Actualités, outils pratiques, textes officiels, appels à projets : retrouverez chaque semaine toute l’information utile aux professionnels du secteur

Découvrir les abonnements
Partager cet article

Sur le même sujet