Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Touche pas à mon CCAS explique Patrick Kanner président de l'UNCASS

Auteur Rédaction

Temps de lecture 2 min

Date de publication 28/09/2011

0 commentaires

Lors du 64ème congrès de l’UNCCAS : union national des centres communaux d’action sociale, les 27 et 28 septembre 2011 au Palais des congrès de Paris, plus de 2000 congressistes arboraient un badge bien visible : Touche pas à mon Ccas”.Cette mobilisation répond à la proposition de loi du sénateur Deligé des supprimer au prétexte que toutes les 36 000 communes de France n’ont pas opté pour un CCAS ou un CIAS : Centre intercommunal d’action sociale.“Ce n’est pas en cassant le thermomètre que l’on va arrêter la maladie” explique le président de l’UNCASS Patrick Kanner qui s’étonne que le sénateur Deligé n’ait pas répondu à ses propositions de rencontre.L’UNCCAS fédère 3 858 CCAS adhérents qui

Cet article est réservé à nos abonnés agevillapro

Pourquoi cette information est-elle payante ?

Notre rédaction se mobilise quotidiennement pour réaliser deux newsletters hebdomadaires et alimenter le site internet d'agevillagepro, dédié aux professionnels du secteur, en informations techniques, dossiers d'actualité ou de fond.

J’ai déjà un compte

mot de passe oublié

Abonnez-vous pour accèder à notre contenu exclusif

Actualités, outils pratiques, textes officiels, appels à projets : retrouverez chaque semaine toute l’information utile aux professionnels du secteur

Découvrir les abonnements
Partager cet article

Sur le même sujet