Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Edito : Pourquoi la question du vieillissement ne s'impose pas dans la campagne

Auteur Rédaction

Temps de lecture 2 min

Date de publication 23/01/2012

0 commentaires

A ce jour, on ne peut pas dire que le vieillissement, l’aide à l’autonomie, le handicap quel que soit l’âge se soient imposés comme l’un des thèmes — même mineur — de la campagne présidentielle de 2012.Le président Sarkozy, par la voix de sa ministre Roselyne Bachelot, a repoussé sa réforme de la dépendance” à un retour à meilleure fortune économique.La crise économique actuelle, le regard des agences de notation, pèseraient plus que les besoins des personnes fragilisées qui avancent en âge.Du côté du Parti Socialiste, l’idée d’un 5e risque solidaire était porté par la candidate Martine Aubry, sans déclinaison opérationnelle précise.De son côté, Terra Nova, proche du PS a publié un rapport

Cet article est réservé à nos abonnés agevillapro

Pourquoi cette information est-elle payante ?

Notre rédaction se mobilise quotidiennement pour réaliser deux newsletters hebdomadaires et alimenter le site internet d'agevillagepro, dédié aux professionnels du secteur, en informations techniques, dossiers d'actualité ou de fond.

J’ai déjà un compte

mot de passe oublié

Abonnez-vous pour accèder à notre contenu exclusif

Actualités, outils pratiques, textes officiels, appels à projets : retrouverez chaque semaine toute l’information utile aux professionnels du secteur

Découvrir les abonnements
Partager cet article

Sur le même sujet