Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Critères objectifs d'attribution de crédits, redéploiements, qualité de service, Didier Jaffre de l'ARS de Bourgogne ne pratique pas la langue de bois

Auteur Rédaction

Temps de lecture 3 min

Date de publication 13/02/2012

0 commentaires

Didier Jaffre est le directeur de l’ « Offre de Soins et de l’Autonomie » à l’Agence régionale de santé (ARS) de Bourgogne. Il est intervenu ce 8 février à Dijon, dans le cadre de la journée d’échange d’expérience organisée par TENA, sur les enjeux de son agence et ses plans d’actions.Il souhaite passer d’une logique de gestion en tuyaux d’orgue à des schémas d’intervention selon les parcours des personnes, « repartir du besoin et non des structures existantes quitte à redéployer ». Son énergie et la clarté de ses explications ont été appréciées.« La tâche des ARS n’est pas facile, elle se cherche encore ».La loi HPST a rapproché des équipes qui ne travaillaient pas suffisamment ensemble :

Cet article est réservé à nos abonnés agevillapro

Pourquoi cette information est-elle payante ?

Notre rédaction se mobilise quotidiennement pour réaliser deux newsletters hebdomadaires et alimenter le site internet d'agevillagepro, dédié aux professionnels du secteur, en informations techniques, dossiers d'actualité ou de fond.

J’ai déjà un compte

mot de passe oublié

Abonnez-vous pour accèder à notre contenu exclusif

Actualités, outils pratiques, textes officiels, appels à projets : retrouverez chaque semaine toute l’information utile aux professionnels du secteur

Découvrir les abonnements
Partager cet article

Sur le même sujet