Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Edito : aider jusqu'à l'épuisement fatal ?

Auteur Rédaction

Temps de lecture 3 min

Date de publication 25/06/2012

0 commentaires

Quelle tristesse de découvrir ce fait divers : une femme malade Alzheimer a été assassinée par son conjoint de 79 ans, dans le Val de Marne. Malgré l’amour qu’ils se portaient, l’épuisement de ce conjoint aidant a été fatal.Les études montrent en effet que les aidants familiaux n’arrivent pas à lâcher prise. La notion de fardeau”, de charge ressentie” est trop souvent mise en avant sans jamais parler du plaisir de la rencontre, de l’accompagnement. Pour autant deux aidants sur dix ressentent une charge importante, synonyme de fatigue morale ou physique. La maladie d’Alzheimer aggrave la situation. La désorientation, la confusion du jour et de la nuit, les comportements d’agitation ou

Cet article est réservé à nos abonnés agevillapro

Pourquoi cette information est-elle payante ?

Notre rédaction se mobilise quotidiennement pour réaliser deux newsletters hebdomadaires et alimenter le site internet d'agevillagepro, dédié aux professionnels du secteur, en informations techniques, dossiers d'actualité ou de fond.

J’ai déjà un compte

mot de passe oublié

Abonnez-vous pour accèder à notre contenu exclusif

Actualités, outils pratiques, textes officiels, appels à projets : retrouverez chaque semaine toute l’information utile aux professionnels du secteur

Découvrir les abonnements
Partager cet article

Sur le même sujet