Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Edito - Vieillissement : une question de conviction politique

Auteur Rédaction

Temps de lecture 3 min

Date de publication 02/07/2012

0 commentaires

Malgré moults rapports, recommandations et ce depuis 1962 (rapport Laroque), l’Arefo-Arpad, dans un ouvrage anniversaire intitulé la force d’une conviction”, constate que ni les politiques, ni l’Etat, ni les grands acteurs nationaux ne font preuve d’une réelle force de conviction” pour déployer une politique vieillesse digne de ce nom.On le sait, les acteurs politiques réagissent aux rapports de forces, à la puissance des lobbies, des contre-pouvoirs, des succès des manifestations. Nos poliques sont comme nos concitoyens : ils manquent de conviction quant aux réponses au vieillissement” estime Alain Lercef, de l’Arefo Arpad, qui rêvait il y a peu que les vieilles personnes dans

Cet article est réservé à nos abonnés agevillapro

Pourquoi cette information est-elle payante ?

Notre rédaction se mobilise quotidiennement pour réaliser deux newsletters hebdomadaires et alimenter le site internet d'agevillagepro, dédié aux professionnels du secteur, en informations techniques, dossiers d'actualité ou de fond.

J’ai déjà un compte

mot de passe oublié

Abonnez-vous pour accèder à notre contenu exclusif

Actualités, outils pratiques, textes officiels, appels à projets : retrouverez chaque semaine toute l’information utile aux professionnels du secteur

Découvrir les abonnements
Partager cet article

Sur le même sujet