Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Edito : qui défend les vieux fragilisés ?

Auteur Rédaction

Temps de lecture 2 min

Date de publication 22/04/2013

0 commentaires

Toutes les vieilles personnes ne sont pas fragilisées. En France, 8 octogénaires sur 10 vivent plutôt bien avec leur pluri-mini-handicaps, rappelait avec force Geneviève Laroque, ancienne présidente de la FNG. En Italie, le président italien, Giorgio Napolitano, a été réélu à 87 ans, âge auquel le Pape a souhaité démissionner. La notion de fragilité devrait se préciser avec la première édition d’un congrès médical consacré à ce thème. Fatigue, diminution de l’appétit, faiblesse musculaire, ralentissement de la vitesse de marche, sédentarité ou faible activité physique, ces signaux doivent alerter les personnes concernées mais aussi leur entourage, leur médecin. Avec le Professeur Vellas,

Cet article est réservé à nos abonnés agevillapro

Pourquoi cette information est-elle payante ?

Notre rédaction se mobilise quotidiennement pour réaliser deux newsletters hebdomadaires et alimenter le site internet d'agevillagepro, dédié aux professionnels du secteur, en informations techniques, dossiers d'actualité ou de fond.

J’ai déjà un compte

mot de passe oublié

Abonnez-vous pour accèder à notre contenu exclusif

Actualités, outils pratiques, textes officiels, appels à projets : retrouverez chaque semaine toute l’information utile aux professionnels du secteur

Découvrir les abonnements
Partager cet article

Sur le même sujet