Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Edito : Sans lobby, pas d'issue pour les vieux fragilisés

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 10/06/2013

0 commentaires

Que seraient devenus les crédits de la journée de solidarité sans la vigilance et les alertes des professionnels comme l’AD-PA (association des directeurs au service des personnes âgées) ?2 milliards d’euros selon l’Inspection des finances (IGF) et l’inspection des affaires sociale (IGAS) n’ont pas atteint leur cible. La faute aux systèmes d’information parait-il (dont le DMP, dossier médical personnel, qui avance peu) et aussi parce que les pressions du ministère des finances pour grapiller des crédits dans le but de réduire les déficits (de l’assurance maladie notamment) rencontrent peu de résistances. Bref : s’il n’y a pas de sentinelles pour veiller aux crédits votés en faveur des

Cet article est réservé à nos abonnés agevillapro

Pourquoi cette information est-elle payante ?

Notre rédaction se mobilise quotidiennement pour réaliser deux newsletters hebdomadaires et alimenter le site internet d'agevillagepro, dédié aux professionnels du secteur, en informations techniques, dossiers d'actualité ou de fond.

J’ai déjà un compte

mot de passe oublié

Abonnez-vous pour accèder à notre contenu exclusif

Actualités, outils pratiques, textes officiels, appels à projets : retrouverez chaque semaine toute l’information utile aux professionnels du secteur

Découvrir les abonnements
Partager cet article

Sur le même sujet