Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

ANM - approches non médicamenteuses

Accompagner les troubles sévères du comportement : la pionnière Naomi Feil fête ses 90 ans

Auteur Annie De Vivie

Temps de lecture 4 min

Date de publication 27/07/2022

0 commentaires

L'anniversaire des 90 ans de l'américaine Naomi Feil a été célébré ce 22 juillet lors d'un Facebook live où des centaines d'admirateurs du monde entier ont témoigné leur gratitude pour sa méthode "La Validation®". Cela ne s'improvise pas de savoir communiquer et être en lien avec les personnes les plus désorientées. Il faut du temps et des apprentissages jusqu'à la certification des établissements et services. Des ouvrages sont aussi accessibles au grand public, aux proches aidants. Retour sur la vie de cette pionnière qui a grandi auprès des plus âgés malades et parcouru le monde pour faire évoluer le prendre soin de ces personnes.

Le sens derrière la désorientation

Les 90 ans de cette pionnière en gérontologie ont été l’occasion d’un retour sur son parcours.

Naomi Feil est née en Allemagne en 1932. Elle a émigré aux Etats-Unis avec sa famille et a grandi dans la maison de retraite que dirigeait son père, psychologue.

Très jeune, elle a vu et senti le dénuement, le sentiment d’isolement voire d’abandon des vieilles personnes, comme enfermées dans leur monde, leur maladie, leur démence. Elle ne se résolvait pas à ne pas entrer en relation avec elles. Elle a alors entrepris des études à l’Université de Columbia jusqu’à sa thèse de doctorat en sciences sociales sur l’accompagnement des grands vieillards.

Ne trouvant pas de soutien dans les approches traditionnelles qu’elle utilisait, elle a élaboré de 1963 à 1980 sa méthode d’accompagnement de ces personnes très âgées en perte d’autonomie psychique qu’elle appelle la Validation®. Ses techniques visent à trouver un lien, une entrée, en ne cherchant pas à réorienter dans la réalité, comme chanter avec la personne (des chants et comptines venus de leur enfance), les laisser s’exprimer par la musique, les rencontres avec les animaux, les jeunes générations…

Naomi Feil a intégré et adapté des outils de nombreuses écoles de communication comme la programmation neuro-linguistique (PNL), les tâches de vie ericksoniennes, l’approche centrée sur la personne de Carl Rogers… 

On ne peut plus analyser les vieillards, c’est trop tard. Ils n’ont pas besoin de revivre des situations douloureuses pour pouvoir les surmonter. C’est vain. Il faut au contraire les accompagner, là où ils sont, sans leur mentir. Il s’agit de les aider à​“ranger leur vie, leurs affaires”… avant de mourir” expliquait Naomi Feil lors d’une de ses conférences en 1994.

Exemple de conseils et techniques partagées lors de ses conférences : 

Quand doit-on rentrer dans le jeu de la personne démente notamment lorsqu’elle voit des choses, qu’elle en est convaincue ?
Pour Naomi Feil, il s’agit d’être avec eux, au moment où ils sont. Il s’agit d’aller les rencontrer dans leur monde et revenir avec eux à la réalité s’ils peuvent revenir. Le toucher et la reformulation permettent de montrer que l’on est avec eux. On quitte la personne quand ses yeux montrent un apaisement, un relâchement par rapport à la crispation du début de l’entretien.

Comment reformuler ? Vous me dites que je suis méchante ? Qui vous dit cela ? Qu’est-ce qui vous fait dire cela ?
Le questionnement est un bon moyen de reformulation pour Naomi Feil : qui, quoi, où, quand, comment… sont des outils à appeler sans limites… Sauf qu’au-delà de trois reformulations, la personne peut vous demander si vous-même ne devenez pas fou. Il faut alors pouvoir passer à d’autres techniques. Cinq minutes d’entretien doivent être suffisantes pour rasséréner un vieillard agité selon Naomi Feil, autrement il faut soit changer de technique soit passer le relais en équipe.

Quel est son sens préféré ?
Après avoir interrogé la personne, vous pourrez vous rendre compte si elle est plutôt visuelle ou auditive. Vous pourrez alors parler autour de ce sens : que voyez-vous, comment est-il ? (vue) Depuis combien de temps crie‑t‑il (ouïe) ?…

Exemple de conversation :
- Je veux mourir” dit une vieille dame.
- Réponse du soignant : vous ne voulez pas vivre encore ?”
- Oui ça.”
-” Qu’est-ce qui est le plus dur à vivre pour vous ?”
- Je ne peux plus marcher” (pleurez avec la personne si nécessaire selon Naomi Feil ou marchez avec elle, « dans ses chaussures »).
- Où avez-vous appris à marcher ?”

Ces techniques demandent un temps d’apprentissage certain des différents professionnels, jusqu’à une certification des établissements et services. Le premier Ehpad certifié Validation® en France se situe en Vendée.

Découvrez une présentation de la Validation par Naomi Feil sous-titrée en vidéo

Une pionnière qui a dépassé les critiques

Comme pionnière, Naomi Feil a essuyé les critiques : n’était-elle pas folle de fonctionner ainsi avec les vieilles personnes démentes, aux comportements étranges ? Il semblait impossible d’entrer en lien avec elles…

Ses héritiers ont témoigné de la « science de la communication » qu’elle a su développer : une communication poétique, d’une beauté touchante !

Aujourd’hui reconnue, la Validation® de Naomi Feil appartient au courant de la psychologie humaniste. Elle est enseignée aux professionnels soignants mais aussi aux proches aidants aux Etats-Unis, en Europe, en Asie…

Les remerciements pour son héritage sont venus du monde entier lors du Facebook live ce 22 juillet.

Le rêve de Naomi Feil aujourd’hui ?

Ecrire, transmettre ces enseignements, ces techniques et la joie du lien jusqu’au bout. Accepter aussi ce que je ne peux changer, ce qui est décevant, les situations difficiles et les rêves non réalisés. Accepter la réalité, l’âge.

When cognition goes, poetry and intuition flows” conclut Naomi Feil : ” Quand la cognition s’en va, la poésie, l’intuition grandissent”.

Partager cet article