Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

ANM - approches non médicamenteuses

[Colloque ANM 2021] Pourquoi changer les organisations pour respecter les rythmes individuels (Sabine Soubielle)

Auteur Rédaction

Temps de lecture 16 min

Date de publication 16/03/2022

0 commentaires

Si se nourrir est la nécessité biologique qui motive le repas plusieurs fois dans la journée, manger, au carrefour de l’affectif,du culturel et du social, est un acte identitaire, extrêmement personnel, porteur d’histoire unique. Il s’inscrit dans la qualité de vie ressentie par chaque personne. À l’heure de l’approche domiciliaire, qu’en est-il du respect des rythmes de chacun, de l’organisation des repas dans les établissements accueillant les personnes en situation de vulnérabilité ?

Cet article est réservé à nos abonnés agevillapro

Pourquoi cette information est-elle payante ?

Notre rédaction se mobilise quotidiennement pour réaliser deux newsletters hebdomadaires et alimenter le site internet d'agevillagepro, dédié aux professionnels du secteur, en informations techniques, dossiers d'actualité ou de fond.

J’ai déjà un compte

mot de passe oublié

Abonnez-vous pour accéder à notre contenu exclusif

Actualités, outils pratiques, textes officiels, appels à projets : retrouverez chaque semaine toute l’information utile aux professionnels du secteur

Découvrir les abonnements
Partager cet article