Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Réseaux & territoires

La gériatrie c’est sexy avec un D comme domicile, décloisonner

Auteur Annie De Vivie

Temps de lecture 1 min

Date de publication 24/11/2021

0 commentaires

Quel plaisir de lire lénergie de la Société française de gériatrie et de gérontologie (SFGG) et de sa nouvelle présidente Nathalie Salles.

Quelle envie dans les DRAD : les Dispositifs renforcés à domicile racontés cette semaine en écho au conseiller grand âge”, à la recherche de la professionnalisation des intervenants. Voir les innovations glanées par la réaction dans le salon des Services à la personne/​Silver Economie Expo pour accompagner le virage domiciliaire.

Quelle ambition dans la lutte contre la dénutrition et cet outil diagnostic proposé par la Haute Autorité de Santé (HAS).

Quel alignement entre la transition démographique et la transition écologique avec cette semaine ce trackdéchets pour la traçabilité des DASRI qui se dématérialise à partir du 1er janvier 2022.

Quelle évidence d’aller chercher l’art pour ne pas mourir de la vérité, comme en Ehpad
, devant ces situations humaines complexes, difficiles, qu’accompagnent les acteurs de la gériatrie et de la gérontologie.

Quelle pression qui monte, qui monte pour pousser notre société à s’adapter à son vieillissement, au regard de la pression démographique et de la tension sur les métiers.

Pourtant la gériatrie c’est sexy” comme l’affirme dans sa signature twitter la gériatre Fanny Durig, impliquée dans l’AJG Association des Jeunes Gériatres.

C’est une spécialité d’avenir qui va aider à construire un nouveau récit, possible, inspirant, attirant sur les territoires et rentable au regard des coûts de la non-qualité et de la non-attractivité.

Un modèle coopératif, pluridisciplinaire, décloisonné pour aider à vieillir debout, malgré tout, jusqu’au bout.

Un modèle à financer aussi. Quitte à se dé-tarifer et oser proposer des tarifs permettant une plus juste rémunération des intervenants, des prestations de coordination, de suivi qualité ? 

Une gériatrie sexy qui veut s’imposer dans les programmes des candidats à l’élection présidentielle.

Ils ne pourront pas l’éviter.

Partager cet article
Tags